Arturas S : Origamiste high-tech

Publié par Fête de la Science en Normandie, le 27 juillet 2018   600

Xl xl fs17 poleaten

Arturas Sargaitis, designer, propose des objets fabriqués selon la technique de l’origami, mais en se servant de procédés high-tech. Quand un art ancestral s’enrichit grâce à l’ère numérique…

 "Mon premier pliage doit remonter à mes 6 ans ; comme tout le monde, j’ai commencé avec des créations figuratives, des fleurs, des animaux… ", explique Arturas Sargaitis, designer d’origine lituanienne installé à Rouen. 

Dès ses 10 ans, il entame, dans son pays natal, des cours à l’école des Beaux-Arts, cinq soirs par semaine, qui se solderont par un diplôme de céramiste à 11 ans et de designer textile à 18 ans. Après son cursus universitaire et un diplôme de designer industriel, il emménage en France, un "coup de cœur". Il y a cinq ans, il s’installe à son compte en tant que designer et "origamiste high-tech" : "Je continuais à faire mes pliages pour m’amuser, sur le principe des tessellations par exemple, qui sont une succession de pliages du même motif, répété à l’infini. Mais le problème des pliages en papier, c’est qu’ils sont à plat, s’abîment et ne peuvent pas se nettoyer facilement. Mon esprit pragmatique a donc cherché un matériau plus pérenne, permettant d’apporter du volume, de superposer les couches pour jouer avec la matière et la lumière. " En bon designer, Arturas teste et expérimente pour choisir finalement de façonner ses créations avec des feuilles de polypropylène, un matériau plus pérenne, plus pratique d’entretien et suffisamment malléable.

Il conçoit aujourd’hui des luminaires, des suspensions, des bijoux, des vases ou des éléments de décor (ses dalles murales RAINBOW hexagonales restent, elles, en papier de couleur), souvent en grand volume, fabriqués dans son atelier rouennais. Toujours sur le principe de l’origami, chaque forme dépend du pliage réalisé.

À l’avenir, Arturas pense façonner de nouvelles pièces en matériaux composites, comme ses tabourets en fibres de verre, résine, bois et tissu. Il consacre encore beaucoup de temps à la recherche et réalise de nombreux prototypes avant de finaliser : "Je trace mes pliages à l’aide de logiciels vectoriels ; mes tracés doivent être extrêmement précis." Avec l’aide des outils numériques ou en s’associant à d’autres artisans d’art, Arturas Sargaitis cherche, toujours, comment fabriquer des objets en origami design et durables.

Arturas S ouvre les portes de son studio du 8 au 13 octobre dans le cadre de l'opération "Visitons l'artisanat" piloté par le Pôle ATEN.


Annonces, appels à candidatures, rendez-vous, trucs et astuces, ... Suivez toute l'actualité de la 27ème Fête de la Science dans notre dossier spécial "Fête de la Science 2018".


Première publication : 19 septembre 2017 - Mise à jour : 27 juillet 2018.
Crédits : Arturas S (DR).