Full visuel banniere 1500x1250

Communauté

Réflexion.s

Doctorant des villes et des champs

Publié par CNRS Délégation Normandie, le 8 juillet 2019   220

Xl echosciences 1200x648 victor

Victor Maignan est doctorant au laboratoire Ecophysiologie Végétale, et Agronomie de l’Université de Caen Normandie. Il cherche des engrais plus efficaces pour la culture du blé.

Dès le collège, Victor sait qu’il travaillera dans le domaine de l’environnement. Un stage au service de la protection de l’environnement du département du Calvados confirme son projet. Au lycée, Victor découvre les offres de formation des écoles d’ingénieurs agronomes et les débouchés dans le domaine de l’agriculture. Il se rend compte que travailler dans ce domaine lui permettrait de contribuer à la préservation de l’environnement tout en restant au contact de la nature. Après son baccalauréat scientifique, il intègre l’école d’ingénieur de Rouen UniLaSalle.


Durant son école d’ingénieur, Victor réalise plusieurs stages dont un au Canada dans un laboratoire de recherche apicole où il suit les travaux d’un jeune chercheur sur l’effet d’un insecticide sur les abeilles. Il commence à prendre goût à la recherche. Le déclic se produit lors de son stage de master 1. Il travaille durant 5 mois dans une start-up qui produit des biostimulants pour améliorer l’efficacité des produits agricoles. Il coordonne les protocoles mis en place par les laboratoires et les coopératives, suit les essais, récoltent les données pour en faire la synthèse. Il aime particulièrement alterner le travail dans les champs et au laboratoire. Les données collectées au terme de ce stage étant très intéressantes, Victor reste en contact avec la start-up qui lui proposera deux ans plus tard de consacrer une thèse sur ce sujet.

Victor cherche à identifier de nouveaux fertilisants efficaces dans le but de diminuer les pollutions liées aux engrais tout en améliorant la qualité nutritionnelle du blé. Durant la première année de sa thèse, Victor s’est attaché à faire pousser du blé en serre jusqu’à la récolte des grains. Il a testé plusieurs additifs et a constaté pour certains une meilleure absorption de l’engrais par le blé. Le fertilisant est mieux remonté vers le grain ce qui a permis d’améliorer le rendement. Il communiquera sur ses premiers résultats à l’automne lors d’un congrès.

Il s’attache désormais à la culture dans les champs. Grace à un financement FEADER de la Région Normandie, Victor suit l’évolution de trois parcelles situées dans le Calvados, la Seine-Maritime et l’Orne. Toutes trois situées dans des zones de production de blé, ces parcelles ont été choisies parce qu’elles présentent des climats et des sols différents.
Victor Maignan est l'un des ambassadeurs du programme "Réflexion.s" imaginé par Normandie université, Le Dôme et le CNRS Normandie. Il anime le compte du 8 au 14 juillet 2019.


Crédits : Normandie université/A. Bonin (DR).


Appel à candidatures, rendez-vous, articles, interviews, ... suivez toute l'actualité du projet en suivant la communauté "Réflexion.s" .