Rencontres

La 8ème édition de la conférence Mark'eating

Jeudi 14 mars prochain, les étudiants du Mastère Spécialisé Marketing, Communication et Ingénierie des Produits Alimentaires organisent la 8ème édition de la Conférence Mark’eating. Cette année, les intervenants aborderont la question du gaspillage alimentaire avec un spécialiste de la question, Arash Derambarsh, chargé de mission « gaspillage alimentaire en Région Île de France » et auteur du « manifeste contre le gaspillage alimentaire ».  

Comment avez-vous débuté les travaux sur ce sujet ?

     Élu dans la ville de Courbevoie depuis mars 2014, je me suis investi, comme des milliers d’autres élus, au service de l’altérité. Assumer une responsabilité politique, c’est être d’abord investi de droits et d’obligations. Je me suis rapidement engagé de façon active, avec de nombreux amis, afin d’obtenir une loi interdisant aux supermarchés de jeter leurs invendus consommables et de les donner à l’association de leur choix. Ça n’a pas été simple mais la seule chose qui compte est que les démunis pourront bientôt manger plus facilement. L’histoire de cette loi a démarré au mois de décembre 2014 et janvier 2015 à Courbevoie. Avec des amis et bénévoles de ma commune, nous avons récupéré trois soirs par semaine les invendus du supermarché « Carrefour Market Charras » de Courbevoie, pour les distribuer aux personnes nécessiteuses, notamment la classe moyenne et les SDF.

       Fort de cette expérience et avec mon ami Mathieu Kassovitz, sensible à cet enjeu, nous avons décidé de lancer une pétition sur Change.org pour obtenir une loi imposant à tous les supermarchés de distribuer leurs invendus. Notre pétition française a été signée par plus de 211.000 personnes ! Il s’agit du texte à thématique « écologique / agriculture » ayant reçu le plus grand nombre de signatures sur un site de pétition en ligne en France. Notre objectif est de décliner la loi en Europe et dans le monde. Ainsi, soutenu par « la Croix Rouge Française » et « Action contre la faim », notre deuxième pétition s’est tournée vers l’Europe. Celle-ci dépasse aujourd’hui les 754.000 signatures. Vous pouvez d’ailleurs continuer à la signer pour atteindre le million de signatures.

Pourquoi cette loi ? Quel impact pour le consommateur ?

En France, aujourd’hui, nous avons d’un côté, une classe moyenne qui a de plus en plus de problèmes économiques. En effet, dès le 10 de chaque mois, des millions de Français sont sous l’eau après avoir payé leur loyer et leurs charges. En outre, il y a de plus en plus de SDF dans nos rues. De l’autre côté, chaque supermarché gâche chaque jour plus de 50 kg de nourriture. C’est impensable avec la crise économique actuelle !

Notre proposition a été simple et efficace : voter une loi imposante, ou incitant aux supermarchés de donner, soir après soir, tous leurs invendus consommables à l’association de leur choix.

Chaque commune pourra informer les citoyens qu’il y aura cette initiative. Cela permettra de mobiliser de nombreux bénévoles. Exactement comme nous avons fait à Courbevoie (tribune dans le « Courbevoie magazine », communication via Facebook, Twitter). Le surplus de nourriture sera cédé automatiquement aux associations agréées qui peuvent stocker la nourriture. Je rappelle, comme vous le savez, que les Restos du cœur (comme toutes les autres) font des collectes de nourriture systématiquement. Cette loi, pour laquelle nous nous sommes battus depuis de longs mois, permettra à plus de 10 millions de personnes de manger. »


le
mars 14 2019

De 16:00 à 18:00