Comment et pourquoi publier sur Echosciences ?

Publié par Echosciences Normandie, le 2 mars 2017   640

Xl 003

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais comme sur bien d'autres réseaux sociaux, Echosciences vous permet de publier directement des contenus. Il vous suffit tout simplement de créer votre compte (regardez en haut à droite de l'interface), suite à quoi vous accéderez au bouton "Je contribue".

L'interface vous permet de proposer différents types de contributions :

  • des articles (témoignage, interview, portrait, billet d'humeur, tops, …),
  • des événements,
  • des annonces (offres d'emploi, appel à candidatures ou à projets, concours, lancement de formation, …),
  • des dossiers.

Echosciences propose des interfaces simples et épurées pour que vous puissiez publier efficacement. Cerise sur le gâteau : vous pouvez enregistrer vos contributions en mode brouillon et retravailler vos contenus autant que vous le souhaitez jusqu'à ce que vous soyez prêt à publier.

POURQUOI CONTRIBUER SUR ECHOSCIENCES ?

C'est pour vous un moyen simple et gratuit de toucher une large communauté d'amateurs de sciences et de technologies, de partager et faire connaitre vos actions.

À titre d'exemple, citons l'annonce de l'appel à candidatures Expérimenta 2016 qui a vite atteint les 4000 vues et l'article de Joël Chevrier "Star Wars : la Force, c'est vrai ! Tout est vrai !" vu plus de 600 fois en quelques jours sur Echosciences Grenoble.

QUI PEUT CONTRIBUER SUR ECHOSCIENCES ?

Potentiellement n'importe quelle personne possédant un compte. Néanmoins, les étudiants, enseignants-chercheurs, artistes, blogueurs, chargés de communication, programmateurs, institutions, écoles sont les plus à même de tirer bénéfice des fonctionnalités de contribution proposées par Echosciences.

Rejoignez le mouvement en créant votre compte. Avant de vous lancer, vous pouvez consultez nos quelques conseils pour publier sur Echosciences. Nous avons hâte de vous lire :)


Crédits : DocChewbacca (FlickR, Licence CC).
Source : Article publié initialement par P. Moutet sur Echosciences Grenoble.