L’agriculture connectée, un marché d’avenir vu par les agriculteurs normands

Publié par Pôle TES, le 6 juin 2018   82

Xl focus group pole tes 1200x600

La communauté d’agglomération Saint-Lô Agglo a accueilli le 15 mai 2018 la restitution du
« Focus Group e-agriculture ». Le « Focus Group e-agriculture » a été organisé par le Pôle TES en collaboration avec la Chambre régionale d’agriculture de Normandie et Saint-Lô Agglo en septembre 2017 au Village by CA Normandie. Ce groupe de travail, composé d’un panel représentatif, avait comme priorité de faire le point sur les attentes, les idées et besoins en innovations technologiques 
des agriculteurs.

Rattrapés par l’économie de marché qui demande de l’investissement humain et financier, les agriculteurs, réels chefs d’entreprise, doivent trouver un équilibre. Ils bénéficient d’un contexte de révolution technologique favorable à leur développement. Ainsi, les agriculteurs opèrent progressivement une profonde mutation de leurs pratiques. Grâce aux nouvelles technologies numériques, les agriculteurs peuvent notamment réduire la pénibilité et le temps de travail, améliorer la productivité, la rentabilité et réduire les coûts de leur activité.


Un virage impulsé par les hautes technologies numériques
Le nombre de robots et de drones agricoles est en croissance exponentielle. Ils devraient générer un chiffre d’affaires mondial de plus de 70 milliards de dollars (3 milliards en 2015). La robotique agricole est un secteur au coeur d’enjeux économiques, environnementaux et sociaux. Les robots agricoles permettent à l’agriculteur de surveiller ses cultures, ils apportent une assistance logistique et ils peuvent directement intervenir dans des tâches. Les capteurs permettent d’acquérir des informations et de faire des objets connectés de véritables outils d’aide à la décision. Les datas sont converties en informations stratégiques pour l’agriculteur qui reste en permanence en prise directe avec son environnement. Il dispose ainsi d’importantes connaissances, de possibilités d’anticipations et d’actions. Utiliser le big data est aussi un avantage pour optimiser la gestion du risque, pour décloisonner le travail et avoir un renouvellement des données qui permettent un contrôle optimal de l’exploitation. L’agrinaute évolue d’une utilisation intensive d’intrants à une utilisation intensive de connaissances !


Un atout pour les 90 000 emplois agricoles normands

Le Pôle TES et la Chambre régionale d’agriculture de Normandie ont pour objectif de faire la Région Normandie un territoire de référence en « e-agriculture ». Alors que la Normandie est la plus  grande région française en termes de cultures agricoles, d’élevages et qu’elle est l’un des plus important bassins conchylicoles, elle bénéficie également de l’expertise en innovation numérique du Pôle TES. Unique pôle de compétitivité numérique de la Normandie, il est co-porteur du contrat de filière numérique sur ses missions régaliennes.