La recherche à l'heure du numérique

Publié par Fête de la Science en Normandie, le 18 juillet 2017   210

Xl fs17 thematique

À chaque édition de la Fête de la Science son thème. Réuni au mois d'avril dernier, le Comité de pilotage a choisi de mettre à l'honneur de cette 26ème édition de la Fête de la Science en Normandie le lien particulier qui unit recherche et numérique.

Fruit de décennies, voire de siècles, de recherche et de développement, le numérique en est aujourd'hui autant l'objet que l'outil. Panorama des initiatives normandes sur le sujet.

DÉVELOPPER ET INTERROGER LE NUMÉRIQUE

Les travaux qui ont permis hier le développement de l'ordinateur personnel, la naissance de l'Internet ou encore l'apparition des smartphones se poursuivent aujourd'hui autour de la robotique et des intelligences artificielles.

Au Groupe de recherche en informatique, image, automatique et instrumentation de Caen (GREYC), l'équipe MAD mène ainsi le projet "COACHES" qui a pour vocation de déployer un système multi-robots dans l'espace public, pouvant aussi bien assurer des missions d'information, d'assistance que de détection d'objets suspects. Fruit de ses recherches, le robot "Cadomus" a été expérimenté aux Rives-de-l'Orne, à Caen, au début de l'année 2016.

Cette incursion du numérique et de ses applications dans notre quotidien pose de nouvelles questions et ouvre autant de nouveaux domaines de recherche.

Enseignant-chercheur dans le même laboratoire, Grégory Bonnet s'intéresse à un champ plus particulier des intelligences artificielles. Depuis 3 ans, il travaille ainsi avec une équipe d'informaticiens, de sociologues et de philosophes sur les problèmes éthiques posés par l'émergence et la multiplication des agents autonomes. Un sujet qu'il a abordé avec plus de 500 lycéens en février dernier lors des rencontres "Grand témoin" 2017.

À l'Institut Demolombe et au Centre de recherches sur les droits fondamentaux et les évolutions du droit (CRDFED), Laura Le Corvaisier et Yann Paquier, deux jeunes chercheurs en droit, effectuent quant à eux leurs travaux de thèse autour de la définition de l'identité numérique et des nouveaux droits fondamentaux.

PARTAGER LES RÉSULTATS DE LA RECHERCHE

Le numérique, c'est aussi la réalité virtuelle. Depuis plus de 10 ans, le Centre interdisciplinaire de réalité virtuelle (CIREVE), plateau technique de l'Université de Caen Normandie, met à disposition ses compétences et ses équipements, dont la plus grande salle de réalité virtuelle de France dédiée à la recherche, d'une quinzaine d'équipes normandes s'illustrant dans des domaines aussi variés que la neuropsychologie, l'informatique, les sciences de l'éducation, la littérature ou la géographie.

La collaboration la plus connue du CIREVE est celle menée depuis 1994 avec l'Equipe de recherche sur les littératures, les imaginaires et les sociétés (ERLIS) autour de la restitution virtuelle de la Roma antique. Un travail minutieux aux objectifs scientifiques, bien sûr, mais aussi pédagogiques. Depuis 2007, l'équipe du CIREVE anime chaque premier mercredi du mois les "Nocturnes de Rome" pour faire découvrir au public son modèle virtuel et partager le résultat de ses recherches. Une dynamique qui s'est enrichie en mai dernier avec le lancement de l'application mobile "Roma in tabula".

Cet usage des nouveaux outils numériques pour susciter l'intérêt des publics pour la recherche se retrouve également dans plusieurs projets lauréats du concours "Têtes chercheuses" dont "Eye sea", Prix Musée Schlumberger 2016.

OUVRIR LE PROCESSUS DE RECHERCHE

Au-delà des résultats, les nouveaux outils permettent également d'ouvrir plus largement le processus même de recherche en invitant les publics à collaborer avec les chercheurs au travers de grandes enquêtes.

L'équipe du Centre de recherche en économie et management (CREM) s'est particulièrement distinguée cette année sur ce sujet avec le programme "Voter autrement" mené à l'occasion des élections présidentielles. Près de 38 000 personnes ont ainsi pu participer à cette expérimentation en ligne destinée à identifier l'impact des modes de scrutin sur le résultat des votes.

Les premiers résultats de cette enquête seront présentés au Dôme dans le cadre de la seconde édition de son festival dédié à l'innovation ouverte et à la recherche participative.


Crédits : Université de Caen Normandie (DR).