MÉDIATION > Expérimenter le lightpainting avec le public

Publié par Virginie Klauser, le 14 mars 2019   85

Xl nuit3

Comment accueillir 800 personnes le temps d'une soirée sur le thème de l'imagination ? Comment leur permettre de s'impliquer dans l'animation ? L'option s'est arrêtée sur le lightpainting, une technique photographique consistant à peindre avec de la lumière. 

Le lightpainting, que l’on peut traduire littéralement "peinture de lumière", est une technique de prise de vue photographique. Elle consiste à utiliser un temps d'exposition long dans un environnement sombre en y déplaçant une source de lumière ou en bougeant l'appareil photo. La photographie obtenue révèle alors toutes les traces lumineuses aussi bien la source de lumière que les objets éclairés. Ainsi toute la créativité du public peut s'exprimer et se révéler au moment où l'image apparaît !

Le matériel nécessaire pour mettre en place ce dispositif est un appareil photo numérique qui permet d’avoir une pose longue (d’au moins 10 secondes), un trépied pour stabiliser l'appareil et un choix varié d'une ou plusieurs sources de lumière comme des leds de couleurs différentes.

RENDRE ACTEURS LES PUBLICS

L’objectif n’est pas de faire la plus belle photo, le principal but de cet atelier est de découvrir et d'expérimenter en s’amusant même s’il faut se tromper pour y arriver.

Sur des séances très courtes entre 10 et 20 minutes, l'atelier invite de 2 à 4 groupes à pénétrer dans la salle obscure. Plusieurs missions leur sont proposées : trouver une mise en scène, choisir d'être sur la photo comme un personnage éclairé ou au contraire utiliser des sources lumineuses pour dessiner ce qu'ils souhaitent sans être visible, pouvoir tester des sources lumineuses de couleurs différentes et en voir les effets et/ou collaborer avec les autres groupes présents.

Ce sont donc eux qui manipulent les sources lumineuses et qui créent les décors de leur groupe ou qui participent aux idées des autres groupes. L'exemple ci-dessous a été réalisé avec 5 personnes, chacun ayant un rôle bien défini. Pour mettre en lumière "Edward aux mains d'argent", un modèle doit rester immobile durant 25 secondes (sinon il sera flou ou présent à plusieurs endroits), il a été éclairé par un membre du groupe, un membre s'est chargé des cheveux, un autre des ciseaux au bout des doigts et le dernier devait dessiner un arbuste en forme de chat qu'Edward venait de tailler. L'animateur dans ce cas précis, a guidé les participants en donnant l'ordre des étapes puis en décomptant les 10 secondes restantes. Il a également débrieffé avec le groupe après chacune des photos.

LES PRÉCAUTIONS 

  • Avoir un endroit complètement noir. Le soucis c’est que dans un lieu accueillant du public, il y a toujours des lumières pour indiquer les sorties de secours ou les alarmes anti panique. L’idéal est de pouvoir accrocher des teintures noires qui obscurcissent la pièce.
  • Faire des tests la veille dans les mêmes conditions pour tester les paramètres.
  • Préparer le matériel et s’assurer d’avoir chargé toutes les batteries.
  • Tester le matériel utilisé, lampe de poche, LEDs colorées, baguettes de LEDs.
  • Inutile de mettre trop de choix, se concentrer sur ce que l'on maitrise, car pour le public c’est la première fois qu’il utilise cette technique donc restez simple.
  • Dans le noir et dans ce petit espace les pieds de l’appareil photo seront probablement bousculés, donc pensez à mettre des marques au sol pour les 3 pieds du trépied.
  • Anticiper le temps de l’action afin d’éviter l’attente. Le délai de prise de vue pouvait varier entre 5 et 60 secondes, la plupart du temps 20 secondes étaient suffisantes pour leur idée.
  • Ne pas allumer avant la fin de prise de vue. 
  • Être habillé en noir (pour l'animateur) et avoir des poches (pour éviter de chercher ses accessoires).
  • Prévoir quelques idées pour que le public puisse tester directement sans avoir besoin d'y réfléchir : sur le thème de l'amour, des petits coeurs, des ailes autour des couples, des anges et des démons, la Belle et le Clochard...

Cette animation a permis de faire participer tout le monde, chacun trouvant sa place selon ses envies, deux animateurs ont été sollicités, un qui animait l'atelier et un autre qui s'occupait de transférer les photos sur l'écran à l'extérieur (les photos prises sur la soirée défilées en boucle pour montrer les possibilités) et qui les envoyaient au fur et à mesure sur une dropbox afin que le public puisse les télécharger. Une troisième personne aurait été la bienvenue pour gérer l'attente et expliquer le principe avant même que le public ne rentre dans la salle, peu de monde avait les consignes avant de rentrer. 

Si c'était à refaire, ce serait avec une assiette en moins sur la composition de la Belle et le Clochard. Sinon ce fut un pur moment d'animation comme on les aime !

RESSOURCES