Full fond4

Communauté

Le Dôme

Open badges : informer et vulgariser

Publié par François Millet, le 21 janvier 2018   1.3k

Xl capture d e cran 2018 01 21 a  20.18.49

Suite de la restitution de l’expérimentation “Open Badges” lancée au Dôme à l’occasion du Turfu Festival avec la présentation des quelques outils pour vulgariser le concept et inviter les participants à demander des badges.

Lors du précédent article, nous avions présenté la logique à l’oeuvre dans la conception et la production des badges diffusés pendant le Turfu Festival. Rapidement nous nous sommes interrogés sur les outils nécessaires pour permettre aux publics de comprendre la proposition et de demander leur(s) badge(s).

Ainsi, si des outils et supports existent aujourd’hui pour permettre à des structures et des institutions de comprendre ce qu’est un open badge, le concept n’est que très peu diffusé auprès de la population. Il était donc nécessaire que les publics du Turfu Festival puissent en saisir des principes de base.

Par ailleurs, les différentes temporalités du Turfu Festival (ateliers à la 1/2 journée, à la journée, sur trois jours ou les découvertes du WE), les différentes thématiques, les différents publics et les différentes natures de badges ne permettaient pas le même dialogue avec les participants. Un ensemble de contraintes qui nous imposait d’imaginer plusieurs outils complémentaires et parfois redondants.

C’est donc toute une stratégie de sensibilisation et de communication que nous avons mise en place et qui a nécessité la production de différents supports d’information. Retour en 5 points sur cette démarche.

#1 - DÈS L'ACCUEIL DU SITE INTERNET

Le Turfu Festival étant une des premières manifestations grand public de diffusion massive de badges numériques, il est progressivement apparu que cette dimension constituait un élément important de son identité. Ainsi, dès la page d’accueil du site Internet, il est fait mention des badges. Une page dédiée  présente également la démarche et les différentes catégories de badges disponibles. Enfin, chaque atelier dispose de sa propre page de présentation où les badges susceptibles d’être revendiqués par les participants sont présentés avec un accès direct à leurs formulaires de demande.

Exemple de présentation d'atelier avec les liens vers les badges

#2 - DES INFOGRAPHIES GÉNÉRALISTES

Au lieu de grands discours, il semblait surtout nécessaire d’informer les participants rapidement en leur adressant les informations essentielles et pratiques. Avec la DRAAF, le CEMU et Casus Belli, nous avons donc prototypé deux infographies : 

  • la première pour préciser rapidement le concept de badge (c’est quoi ?) 
C'est quoi un open badge ?


  • la seconde pour en préciser les usages (comment s'en servir ?). 
Comment avoir mes open badges ?

Ces documents étaient imprimés et diffusés dans tous les espaces du Turfu Festival, depuis l’accueil jusqu’aux salles d’atelier.  

Ces infographies ont depuis été réutilisées, adaptées et surtout enrichies par le CEMU. Aujourd'hui, elles constituent une première ressource disponible pour celles et ceux qui souhaitent présenter le concept et ses usages à leurs publics.

#3 - UNE PRÉSENTATION PAR ATELIER

Pendant le festival, en complément des infographies, chaque atelier disposait de sa propre affiche présentant :

  • l’intégralité des badges susceptibles d’être revendiqués par les publics au terme de leur participation
  • un flash code renvoyant aux formulaires accessibles depuis le site du Turfu Festival
  • un rappel des preuves (de type "selfie") pouvant  être demandées pour attester de la participation à l’atelier.

Pour compléter ce document, les animateurs avaient pour consigne d'informer les participants au début puis à la sortie des ateliers. 

Affiche badge atelier Turfu
Exemple d'affichette diffusée dans les ateliers du Turfu Festival.

Aujourd'hui certaines plateformes de gestion de  badges permettent d'éditer directement des affiches présentant l'intégralité du badge et le flash-code pour accéder au formulaire de demande. 

#4 - L'ACCUEIL SPÉCIFIQUE LE WEEK-END

Si l'accompagnement quasi individuel des publics est possible sur des ateliers regroupant 10 à 30 participants, la tâche est plus ardue  avec une fréquentation de flux. Un dispositif spécifique est donc venu compléter les supports d'information et infographies affichées à chaque entrée du Dôme et espace d'accueil.

- Un personnel d'accueil diffusant un flyer avec flash-code (mais pas de lien internet ... sic) invitant les publics à demander leur badge, accompagné d'une mise à disposition de tablettes pour permettre aux visiteurs de renseigner le formulaire de demande du badge "Expérience du Turfu Festival" de niveau découverte. 

Visuel recto verso du flyer distribué au flux de visiteurs du Turfu Festival le week-end

- Un stand de la start-up Kokoni permettant aux participants de prendre des selfies intégrant le visuel du badge Turfu  pour prouver sa présence et demander son badge "Expérience du Turfu Festival" de niveau découverte.

- Un stand de mise en test des objets vintage et connectés de la "Famille Artishow" grâce auxquels les publics du week-end recevaient automatiquement leur selfie par mail accompagné d'un lien pour demander son badge "Expérience du Turfu Festival" , mais cette fois-ci de niveau test. 

#5 - ULTIME RELANCE PAR MAIL

Deux méthodes sont en vigueur pour délivrer des open badges: 

- soit on adresse un badge directement à une personne qui peut alors choisir ou non de l'accepter, 

- soit la personne demande un badge de façon volontaire en remplissant un formulaire. 

Il aurait été possible de choisir la première option. Mais notre objectif était moins de délivrer des badges que d'identifier l'appétence de nos publics pour ce nouveau concept. Nous souhaitions donc inviter les participants à demander leur badge, davantage pour renforcer leur sensibilisation et mesurer leur curiosité. Nous avons donc adressé un mail spécifique à chaque atelier à tous les participants et renvoyant vers les formulaires de demande.  

Néanmoins, tous les participants n'ont pas reçu de relance puisque l'inscription aux ateliers permettaient d'inscrire plusieurs personnes sous un seul nom. Ainsi, pour les groupes, seule la personne ayant rempli le formulaire d'inscription recevait cette relance. Reste qu'au regard des dates et horaires des demandes qui nous sont parvenues, ces relances quotidiennes par mail ont prouvé leur efficacité.

Accueil d'une famille autour de la borne "Turfu open badge" lors du week-end.

POUR CONCLURE...

De nombreux formats et types de documents, des diffusions accompagnées ou non, des médiateurs plus ou moins convaincus du procédé, différents niveaux d'implication dans la participation et l'inscription,... Cela fait beaucoup de variables qui rendent difficile d'évaluer sérieusement l'efficacité de nos productions. Il demeure une première expérimentation pour les équipes du Dôme et une familiarisation avec les outils à déployer pour s'assurer que nos publics se saisissent bien des open badges. 

L'expérience n'en n'a pas moins fourni un ensemble d'informations et de pistes de réflexion qui fait l'objet d'un dernier article de restitution.