Full fond4

Communauté

Le Dôme

Caen'taisie, le meilleur jeu pour redécouvrir la ville

Publié par Justine Mativat, le 23 janvier 2019   66

Xl groupe

Du 14 au 19 janvier 2019 a lieu la Semaine Intensive au Dôme, le centre de culture scientifique de Caen. Les étudiants de l’ENSICAEN, de l’école Brassart et de l’IUT de Caen travaillent sur la thématique « La ville comme terrain de jeu ». L’équipe Caen’taisie, répond au thème « Au service du divertissement et du territoire ». Présentation de leur projet.

L’équipe Caen’taisie c’est 9 étudiants de l’ENSICAEN, 2 étudiantes de l’école Brassart et une étudiante de l’IUT de Caen qui travaillent sur le thème « Au service du divertissement et du territoire ». Ce thème a soulevé différents problèmes. Certains citoyens se sentent moins concernés par l’avenir du patrimoine de leur ville et ne s’y intéressent plus. Les touristes viennent visiter Caen et ne découvre que les endroits les plus connus. Mais qui s’intéresse aux petits secrets de la ville de Caen ?

Le projet répond à la problématique « Comment susciter l’intérêt du territoire à l’aide de jeu alors que l’attrait pour le patrimoine de la ville de Caen est de plus en plus faible? »

Laisser libre cours à son imagination

La solution, c’est l’application mobile gratuite Caen’taisie, contraction de Caen et fantaisie, qui permet de laisser libre à cours à son imagination. Elle est destinée aux familles d’origine caennaise ou touristes français qui sont présents dans la région Normandie. La première exploration, inspirée du cirque, propose d’aider le fantôme de Monsieur Loyal, le premier présentateur de cirque décédé et enterré à Caen il y a 152 ans, à reconstituer la troupe de son cirque pour une dernière représentation.

A l’ouverture de l’application le fantôme de M. Loyal se présente, il explique le fonctionnement du jeu qui laisse apparaître la carte de Caen ainsi que 9 pictogrammes dessinés par les étudiantes de l’école Brassart.

Il suffit au joueur de cliquer sur l’un d’eux pour commencer le parcours. Un indice lui est donné afin qu’il trouve le lieu où se rendre.

Sur place, un mini-jeu lui est proposé, la bonne réponse lui permet de débloquer un des membres de la troupe. Les mini-jeux sont des sélections d’images, des quizz, la technologie NFC qui consiste à placer son smartphone sur une balise imprimée en 3D contenant une puce pour valider le jeu.

Les lieux et les anecdotes cités dans le jeu ont été trouvés dans le livre « Caen hier et aujourd’hui » des Éditions Ouest-France.

Son évolution 

Le logo Caen’taisie a évolué pour s’adapter à d’autres parcours qui pourraient être créés autour de thématiques différentes. La première idée du chapeau correspondait à l’histoire de Monsieur Loyal, mais les étudiants souhaitent élargir les explorations de la ville. Les deux étudiantes de l’école Brassart ont proposé une forme de pictogramme qui rappelle la ville de Caen ainsi que des traits intérieurs qui symbolisent les rues de Caen et le système d’énigmes. La clé rappelle aussi l’énigme ainsi que le jeu. 

  Premier logo
Dernier logo


Caen'taisie dans le futur

Créer d’autres parcours sur des thématiques différentes, la Seconde Guerre mondiale, les Vikings, ou des personnalités, Guillaume le Conquérant ou le chanteur Orelsan. De proposer aussi un niveau 2 pour toucher un public jeune afin qu’ils puissent jouer entre amis pour relever des défis.

Pour la mairie de Caen, l’Office de tourisme ou autres structures culturelles, le jeu crée une dynamique importante autour du patrimoine et de la ville. 


Rendez-vous, interviews, restitutions d'ateliers, ... Suivez toute l’actualité du projet dans notre dossier spécial "Semaine intensive" ainsi que sur Twitter : #SI2019.