Full fond4

Communauté

Le Dôme

Chercheurs·Chercheuses 2021

Publié par Le Dôme, le 10 février 2021   350

Xl sans titre 1

Vu le succès de la première édition de "Chercheurs·Chercheuses" en 2020, qui a réuni 200 personnes avec 20 intervenant·e·s, nous ne pouvions pas nous résoudre à annuler l'événement cette année. Nous le reconduisons donc sous la forme de conférences en ligne avec la possibilité d’interagir avec ces jeunes chercheur·se·s. 

"Chercheurs·Chercheuses", c'est l'occasion de rencontrer la nouvelle génération de scientifiques et de lever le voile sur des sujets brûlants qui font l'actualité de la recherche normande. Organisé depuis 2020 en parallèle de l'Atelier des chercheur·se·s et en partenariat avec Normandie Doc', "Chercheurs·Chercheuses" est un évènement à destination de tou·te·s les curieuses et curieux. 

QUI SONT-ILS/ELLES ?

Que font les chercheur∙se∙s dans leur laboratoire ? Qu'y cherchent-elles∙ils et que trouvent-elles∙ils ? Cinéma, biologie, chimie, physique, santé, ... dans quels domaines peut-on chercher ? Et, cherche-t-on toujours de la même façon ? Découvrez notre playlist de 5 épisodes consacrés à cet événement. 

  • Connaître l'invisible pour mieux le combattre
    Admiratif devant l’ensemble des mécanismes complexes qui composent le monde du vivant, Valentin Wasselin débute une Licence de biologie durant laquelle il commence à connaître et à apprécier un monde méconnu jusque-là, celui des micro-organismes.
    Aujourd’hui en 3ème année de thèse au sein de l'Unité de recherche "Risques Microbiens" (U2RM,  Université Caen Normandie), il s’est engagé à rendre la bactérie Enterococcus faecium plus sensible aux antibiotiques afin que l’on puisse continuer à se défendre des infections pour lesquelles cette bactérie est responsable. 
  • Cheese Wars : L’ascension de Salmonella
    Après 3 ans de dur labeur, Alexandra BESNARD est devenue docteure en microbiologie au laboratoire “Aliments, bioprocédés, toxicologie et environnements” (ABTE). Son domaine d’expertise, ce sont les bactéries et plus particulièrement Salmonella (ou comme elle aime la surnommer, "Madame Salmonella").
    Alexandra a effectué une thèse CIFRE, lui donnant la possibilité d’être chercheuse en laboratoire mais également de pouvoir appliquer le fruit de ses 3 années de travail en industrie agro-alimentaire. Sa mission pendant cette thèse fut d’apporter des solutions pour les industriels de l’agro-alimentaire du secteur laitier.
  • Avez-vous déjà vu... un poulpe à l'école ?
    Passionnée par les animaux depuis toute petite, Lisa Poncet a toujours adoré passer du temps à les observer pour mieux les comprendre, elle a trouvé le moyen d’en faire son métier. Après une Licence et un Master en éthologie à l'Université de Strasbourg, la voilà doctorante au sein du Laboratoire "Éthologie animale et humaine" (EthoS). 
    Elle y étudie la mémoire des céphalopodes, ces animaux à 8 bras que sont les seiches et les poulpes, et espère comprendre un peu mieux comment ces êtres si particuliers perçoivent le monde, et au-delà, quelles règles régissent le développement de la mémoire dans le monde animal.
  • Décodons l'attention à l'aide du toucher
    C'est au cours de son Master de psychologie de l'éducation qu'Anne-Lise Marais a découvert le trouble du spectre de l'autisme. Interrogée par le développement de ces enfants, elle a souhaité en apprendre plus sur l'origine des troubles neurodéveloppementaux. Aujourd'hui psychologue et en 1ère année de doctorat au sein de l’unité “Mobilités : vieillissement, pathologie, santé” (COMETE) elle étudie le développement de compétences cérébrales, telle que la prédiction sensorielle. Ainsi elle travaille au développement d'une nouvelle méthode pour dépister des déficits précoces responsables de l'apparition des troubles neurodéveloppementaux chez le bébé et le jeune enfant.
    Comprendre pourquoi très tôt de jeunes enfants peuvent suivre des parcours atypiques dans leur développement est un questionnement qui anime Marie Anquetil, depuis le début de son parcours en psychologie. Après un master 2 de psychologie du développement de l'enfant, elle a obtenu le titre de psychologue et a souhaité aller au bout de ses questionnements avec un doctorat. Actuellement en 2ème année de doctorat au Laboratoire de Psychologie Caen Normandie (LPCN), son travail de recherche vise à établir un lien entre les capacités de prédiction sensorielle et les performances attentionnelles chez les enfants de 4 et 5 ans. 

  • Jouons avec les émotions
    Manon Dugué est en 3ème année de doctorat au Centre d'études des transformations des activités physiques et sportives (CETAPS). Elle s’est longtemps interrogée sur les comportements humains et plus particulièrement sur les réactions émotionnelles face au stress et a décidé d’en faire l’objet de sa thèse.
    Dans son travail, elle imagine et propose des programmes de formation qui ont pour objectif d’aider les étudiants infirmiers à mieux vivre avec leurs émotions.

ÉCHANGER EN DIRECT
AVEC LES INTERVENANT·E·S

Chaque jour, du lundi 15 au vendredi 19 février, connectez-vous à 12h30 sur la chaîne YouTube du Dôme pour échanger en direct avec les intervenant·e·s des Universités de Caen et Rouen Normandie : 

  • Lundi 15 février : Valentin Wasselin (U2RM)
  • Mardi 16 février : Alexandra Besnard (ABTE)
  • Mercredi 17 février : Lisa Poncet (EthoS)
  • Jeudi 18 février : Anne-Lise Marais (COMETE) et Marie Anquetil (LPCN)
  • Vendredi 19 février : Manon Dugué (CETAPS)

Attention ! L'une d'entre elles et eux réalisera même une démonstration pour s'amuser avec les émotions. 

Crédits : Le Dôme/ V. Klauser (DR).