Communauté

Réflexion.s

Des nouvelles méthodes de régénération osseuse

Publié par Normandie Université, le 2 février 2023   740

Paul Burel est doctorant en chimie au laboratoire Unité transformations et agroressources (UT&A - UniLaSalle) et à l’Institut de thermique, mécanique et matériaux (ITheMM – Université de Reims Champagne Ardenne). Il travaille sur l’impression 3D de composites biodégradables pour accélérer la régénération osseuse.

Le domaine de l’ingénierie tissulaire, soit la compréhension des mécanismes de réparation des tissus vivants, intéresse beaucoup Paul. Le jeune chercheur cherche à optimiser les moyens de régénération du tissu osseux. Quand l’os est remplacé par une prothèse, quelques problèmes peuvent subsister. Des matériaux compatibles avec le corps par rapport à leurs propriétés chimiques et physiques sont nécessaires.

Son étude se concentre sur l'impression en 3D de matériaux biodégradables comblant exactement la lacune osseuse. Ces formes imprimées présentent un caractère piézoélectrique, ce terme signifiant la production des charges électriques sous pression mécanique, celles-ci stimulant les cellules génératrices d'os.

Pour cela, son choix de matériaux se porte sur des polymères biodégradables, contenant des céramiques compatibles avec le corps et piézoélectriques. Ces matériaux sont mélangés, mis sous forme de filament et imprimés. La première étape consiste en des essais mécaniques, électriques et thermiques. La deuxième étape contient les tests d’adhésion de cellules, in vitro.

Paul Burel est l'un des ambassadeurs du programme "Réflexion.s" imaginé par Normandie université, Le Dôme et le CNRS Paris Normandie. Il anime le compte du 6 au 12 mars 2023.

Son parcours

2019 : Licence de Chimie, option Matériaux à l’Université de Tours

2021 : Master Chimie et sciences des matériaux, parcours matériaux innovants pour la santé, le transport et l’énergie à l’Université Claude Bernard Lyon 1

Appel à candidatures, rendez-vous, articles, interviews, ... suivez toute l'actualité du projet en suivant la communauté "Réflexion.s".

Crédits : Normandie université/A. Bonin (DR).