Full visuel banniere 1500x1250

Communauté

Réflexion.s

"Je cherche pour apporter ma pierre à l'édifice"

Publié par CNRS Délégation Normandie, le 13 mai 2019   660

Xl echosciences 1200x648 elodie

Elodie Pillon est doctorante au Laboratoire d’innovation numérique pour les entreprises et les apprentissages au service de la compétitivité des Territoires (LINEACT) au CESI de Rouen et du laboratoire "Normandie innovation marché entreprise consommation (NIMEC) à l’Université de Caen Normandie. Elle cherche à comprendre les pratiques collaboratives adaptées aux stratégies d’innovation des petites et moyennes entreprises. 

Après son bac, Elodie choisit de s’engager dans une filière scientifique car elle aime comprendre le fonctionnement des choses. Après son DUT de Mesures Physiques, Elodie poursuit ses études en Ecole d’ingénieurs qu’elle effectue en alternance dans un laboratoire de recherche où elle installe des bancs de test et réalise des campagnes de mesures pour les chercheurs. Mais son déclic pour la recherche attendra une conférence à Venise où pour la première fois, Elodie est invitée à y présenter ses travaux. L’apprentie ingénieure se transforme en apprentie chercheuse !

Elle décide de poursuivre ses études en Master spécialisé dans le management par projet au CESI de Rouen parce qu’elle avait la possibilité d’effectuer une thèse professionnelle et une mission en entreprise. Par la suite, elle travaille pendant 18 mois dans le cadre d’un projet de recherche où elle doit mesurer la capacité d’innovation des PME normandes afin d’identifier d’éventuels axes d’amélioration. Les résultats lui ont permis de comprendre qu’il n’existait pas une méthode unique pour innover, et que la pertinence du modèle dépend des caractéristiques de l’entreprise. En creusant le sujet, elle découvre le concept de l’innovation ouverte, modèle en vogue qui consiste à faire collaborer les entreprises les unes avec les autres pour créer de nouveaux produits. Le sujet de sa thèse est trouvé !

Aujourd’hui, le modèle de l’innovation a évolué, il est plus collaboratif du fait que des connaissances soient accessibles notamment sur le web. Il faut donc repenser sa manière d’innover en adoptant des démarches plus participatives, en partageant ses connaissances avec d’autres entités. Jusqu’ici, ce concept a été formulé auprès des grandes entreprises. 

Elodie s’intéresse plus particulièrement aux PME, son terrain d’exploration comme elle le définit. Selon elle, ces entreprises sont les plus à même d’utiliser ce type de modèle parce qu’elles ont des ressources limitées et il faut justement limiter les risques à lancer un nouveau produit. Elodie cherche à identifier des facteurs qui impactent la capacité d’une PME à adopter une démarche d’innovation ouverte.

Après la thèse, cette jeune chercheuse aimerait développer un outil d’aide à la décision qui permettrait d’identifier les modèles d’innovation les plus appropriés pour chaque PME.

Elodie Pillon est l'une des ambassadrices du programme "Réflexion.s" imaginé par Normandie université, Le Dôme et le CNRS Normandie. Elle anime le compte du 13 au 19 mai 2019.


Crédits : Normandie université/A. Bonin (DR).


Appel à candidatures, rendez-vous, articles, interviews, ... suivez toute l'actualité du projet en suivant la communauté "Réflexion.s" .