Communauté

Réflexion.s

Favoriser la stabilisation du carbone organique dans les sols agricoles

Publié par Normandie Université, le 2 février 2023   680

Anouk Lyver est doctorante en biologie du sol au laboratoire (AGHYLE) et (EVA), à l'université de Caen Normandie. Elle étudie l’influence du type du sol et des résidus de culture agricole sur les mécanismes de stabilisation du carbone dans le sol.

Au cours de sa licence, Anouk réalise le rôle fondamental joué par les micro-organismes dans les écosystèmes et décide de se spécialiser en microbiologie environnementale. Au fur et à mesure de son master, elle découvre la diversité de ces communautés invisibles, leurs extraordinaires capacités d’adaptation, leurs interactions avec le monde animal et végétal...et cela n’a eu de cesse de la fasciner.

Anouk cherche à évaluer quels sont les paramètres favorisant une stabilisation du carbone organique, composant principal des végétaux, dans le sol. Les résultats scientifiques des dernières années ont déjà démontré que le type de sol et de plantes agricoles cultivées influencent les mécanismes de dégradation de la matière organique et la persistance du carbone dans le sol. Cependant la dynamique globale de ces mécanismes reste encore mal comprise, notamment car la position clé jouée par les microorganismes a longtemps été sous-estimée. A terme, favoriser la stabilisation du carbone organique dans les sols, représente une solution prometteuse pour contrebalancer les émissions de gaz à effet de serre des activités humaines et permettrait d’assurer la sécurité alimentaire pour toute la population. En affinant la compréhension de ces mécanismes, elle souhaite participer à l’établissement d’un modèle agricole plus vertueux.

Anouk Lyver est l'une des ambassadrices du programme "Réflexion.s" imaginé par Normandie université, Le Dôme et le CNRS Paris Normandie. Elle anime le compte du 20 au 26 février 2023.

Son parcours

2011-2014  : Licence de Biochimie, Biologie intégrative et Physiologie (Université Paris Diderot)

2014-2016 : Master Mécanismes du Vivant et Environnement, parcours Microbiologie, Environnement et Santé (Muséum National d’Histoire Naturelle – Paris)

2018-2019 :  Master Evènementiel, Médiation des Arts et des Sciences (Université de Versailles Saint-Quentin)

Appel à candidatures, rendez-vous, articles, interviews, ... suivez toute l'actualité du projet en suivant la communauté "Réflexion.s".

Crédits : Normandie université/A. Bonin (DR).