FarmBot : mobiliser l’enseignement agricole

Publié par Marylène Carre, le 2 février 2018   580

Xl petitqueux

Si l’agriculture est un secteur déjà très connecté, l’enseignement agricole a pris un  peu de retard. Avec le projet FarmBot, le Ministère chargé de l’agriculture veut faire entrer les objects connectés dans les établissements. Interview de Philippe Petitqueux, délégué régional au numérique.

Quel est votre rôle ?

L’enseignement agricole (formation initiale et continue) est directement rattaché au ministère en charge de l'agriculture, qui le met en prise directe avec le monde professionnel touché par des évolutions profondes. En tant que délégué régional au numérique à la DRAAF (Délégation régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt de Normandie), j’accompagne les établissements dans leurs projets autour du numérique et de l’innovation pédagogique.

Comment intervenez-vous dans le projet FarmBot ?

Je fais le lien entre les établissements d’enseignement agricole (lycées, CFA et CFPPA), les établissements d’enseignement supérieur regroupés au sein d’Agreenium, l’institut agronomique vétérinaire et forestier de France, et les autres partenaires du projet. Ma mission est d’accompagner nos équipes projets, d’informer les autres établissements sur l’expérimentation en cours et d’en rendre compte auprès de mes homologues dans les autres régions françaises.

En quoi le FarmBot est-il pertinent ?

L’agriculture est un domaine très connecté, mais l’enseignement agricole n’est pas encore à la hauteur des évolutions en cours. On enseigne les technologies de l’information et du multimédia dans toutes les formations, les rudiments de la programmation depuis peu en quatrième/troisième, mais on ne forme pas nos apprenants à la robotique. Avec FarmBot, nous allons construire de nouvelles situations d’apprentissage, étudier le code avec nos apprenants et introduire la culture maker dans nos établissements. C’est un formidable outil d’innovation pédagogique qui s’intègre bien dans le projet "enseigner à produire autrement" de notre ministère.  

Nous allons également valoriser ce projet grâce aux badges numériques ouverts (Open badges) qui seront proposés aux élèves et enseignant(e)s participant(e)s dans le cadre du réseau Badgeons la Normandie. Un open badge est une image numérique associée à une personne ou un groupe qui permet de reconnaître ses compétences acquises hors des apprentissages formels (diplômes et certificats). Il permet de valoriser un savoir-faire particulier, une réalisation, un savoir-être, et rendre visible une compétence émergente. 


Suivez toute l'actualité du projet dans notre dossier "FarmBot".


 DRAAF de Normandie. Philippe Petitqueux, délégué régional aux TIC. Tél. 06 73 11 57 30. Mél. philippe.petitqueux@educagri.fr