FarmBot Normandie : R&D à La Blanche Maison

Publié par Stéphane Dévé, le 22 décembre 2020   510

Xl 005 lablanchemaison14 12 20   std v  cran

photo : Lucie Morin dans la serre Myfood avec le FarmBot Genesis XL en cours d'installation © Stéphane Dévé/Cran

Partie 2


Le FarmBot décliné en outil pédagogique par la communauté normande, s'engage dans une voie expérimentale.


La Normandie, aussi verte et humide soit-elle, n’est pas en reste du réchauffement climatique. Si certaines surfaces agricoles accusent déjà les premiers symptômes, la Chambre régionale d’agriculture de Normandie (Cran) a décidé d’entamer des travaux d’expérimentation sur différents sites en Normandie.

Et un, et deux et zéro virgule trois degré

Selon les climatologues, la température devrait augmenter de 0,3° Celsius dans les dix prochaines années. Il est donc important de se saisir de ce temps imparti pour préparer l’avenir des prairies normandes et donc, de l’alimentation de nos animaux.

Trois années. C’est le délai que s’est fixé la Cran pour mener à bien des expérimentations et obtenir des résultats concluants sur les variétés prairiales qui subsisteront aux variations climatiques.

La Blanche Maison inscrite dans ce programme de recherche, teste déjà en condition naturelle, sept variétés de plantes pour le pâturage.

L’objectif de cette expérimentation est donc de détecter les plantes qui résisteront le mieux à des conditions extrêmes, tant de sécheresse des sols que de chaleur ambiante. 


La Normandie, serait-elle donc en mesure de répondre favorablement à ces études extrêmes ?...  

La question peut se poser effectivement en condition naturelle mais, c’était sans compter sur un autre projet innovant expérimenté dans notre région.

La Cran et le Dôme mènent donc un projet pédagogique avec un robot potager, le FarmBot.

Et si, ce robot potager pouvait être exploité dans une autre thématique, dans un autre univers que celui dans lequel nous avons l’habitude de le voir ?

Et si, forçant le trait, ce robot venait contribuer à la réussite de ce projet ?


Une expé connectée

Interrogée, la communauté FarmBot normande s’est donc mobilisée en constituant un groupe de travail composé de l’université polytechnique Unilasalle à Rouen, le Pôle Formations UIMM, la ferme expérimentale la Blanche Maison à côté de Saint-Lô et bien sûr, la Cran et le Dôme.

Ces travaux ont abouti sur la nécessité d’installer le robot potager dans une serre connectée, et ce, au plus près de la parcelle expérimentale testée en condition naturelle.

La serre a une double fonction : la première, permettre d’atteindre des températures élevées et la seconde, une bonne maîtrise de la pluviométrie sur le bac potager.

« Le robot potager couvrira une surface de dix huit mètres carré. Cette surface, divisée en deux parcelles, permettra de tester trois variétés dans des conditions de stress hydrique et thermique extrêmes » nous explique Lucie Morin, la directrice de La Blanche Maison.

Si le robot a été assemblé puis monté sur site par les apprentis du Pôle Formation de l’UIMM, la partie R&D est menée par les expérimentateurs  de la CRAN, de la Blanche Maison mais aussi  par un groupe d’étudiants de Unilasalle.

Ecrire le protocole de recherches, composer les séquences du robot, recueillir, analyser puis mettre en forme les résultats obtenus avant de les présenter lors d’un événement dédié, voilà en quelques mots leurs missions.

Le robot sera particulièrement utile pour sa précision d’arrosage, mais aussi dans la collecte de données via ses capteurs ou encore en permettant aux étudiants, aux chercheurs d’étudier à distance, les photographies des plantes tout au long de leur croissance.

De nombreux déplacements comme celui initié la veille de  l'installation de la serre, sont prévus pour bien maîtriser l’expérimentation, ses enjeux et suivre les opérations en cours. Une rencontre est d'ailleurs envisagée avec les apprentis ayant installé le robot, les étudiants de Unilasalle et les expérimentateurs pour créer des interactions entre ces filières professionnelles qui se rencontrent à un moment improbable de leur parcours.

Particulièrement attendus, les premiers résultats seront présentés lors de l’événement « les prairiales », qui se déroulera au mois de juin 2021, sur le site même de La Blanche Maison.

A suivre.