Farmbot : Une source de projets inépuisable

Publié par Marylène Carre, le 27 novembre 2017   220

Xl bansard

Dessiner une maquette numérique à partir des plans, assembler la machine puis en remonter une autre plus petite et autonome en énergie… Le petit robot Farmbot est une source de projets inépuisable pour les élèves de l’Institut Lemonnier à Caen. Les explications de Christophe Bansard, directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques.


Pourquoi l’Institut Lemonnier s’intéresse-t-il  au Farmbot ?

Nous avons à l’Institut une pédagogie de projets. Nous faisons travailler nos élèves sur des projets concrets qui vont leur permettre d’acquérir des compétences. Nous essayons d’être toujours à la pointe et d’innover, en lien avec des entreprises, en inventant des solutions et des machines qui n’existent pas, comme un robot nettoyeur de candélabre ou une machine à couper des courgettes par exemple… 

Le lycée agricole, qui est l’une des composantes de l’établissement (1) était intéressé par le robot Farmbot pour sensibiliser ses élèves à l’agriculture connectée. Nous avons décidé d’assembler un prototype au sein de l’atelier maintenance et conception en mobilisant nos filières BTS en maintenance industrielle et CRSA (Conception et réalisation de systèmes automatiques). Une de nos étudiantes en BTS Systèmes numériques a effectué son stage au Dôme pour travailler sur la partie programmation du robot. Le Farmbot est ainsi devenu un nouvel objet d’études qui va mobiliser plusieurs filières sur plusieurs années.

Comment sera déployé le projet ?

Une première machine a commencé à être assemblée au printemps 2017 par les étudiants de première année du BTS CRSA. À partir de plans et de la liste de matériels disponibles en open-source, ils ont redessiné une maquette numérique et ont réalisé l’assemblage. La nouvelle promotion de première année va terminer le montage et livrer la Farmbot au lycée agricole, qui mènera des expérimentations agronomiques.


Dans le même temps, l’atelier va monter un second Farmbot, mais en modifiant le prototype de base. Nous avons peu de recul sur le Farmbot et il peut encore être amélioré en fonction des usages. Tout en restant dans l’idée d’un robot maraîcher accessible au grand public et peu coûteux, nous chercherons à le rendre plus fiable ou plus résistant. Nous allons aussi développer un modèle plus petit (1,50 m sur 2 m) pour l’installer sous serre, dans la cour de l’établissement. Nos élèves en bac sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D) vont chercher à le rendre complètement autonome en énergie et en eau, en utilisant l’énergie solaire et l’eau de pluie. Il n’y a donc pas un projet Farmbot, mais plusieurs projets qui impliquent différentes filières et niveaux. Tout commencera réellement en 2018 et sur plusieurs années.

 (1) L’Institut Lemonnier est un établissement privé d'enseignement Général et Technologique, Professionnel et Agricole, qui forme des élèves de la 4ème au BTS. Il compte 1 300 élèves.

Institut Lemonnier : Christophe Bansard, directeur délégué aux formations professionnelles et techniques. Tel. 02 31 46 72 18 Mél. christophe.bansard@institutlemonnier.fr