La sexualité et les handicaps : le tabou des tabous

Publié par Céline De Grave, le 18 mars 2021   1.2k

Xl copie de le handicap en france 1

Le Dôme et les éditions Désclic s'associent pour imaginer, avec le soutien de l'ARS Normandie, une nouvelle version du jeu "SeduQ" prenant en compte les envies et besoins de tou·te·s. En attendant une rencontre participative le 14 avril prochain, retour en faits et en chiffres sur la sexualité et les handicaps.

Quand on leur demande ce qu'évoque pour eux “handicap”, plus de la moitié  répondent “fauteuil roulant”, qui ne concerne en réalité que 2% des personnes en situation de handicap !

SEXUALITÉS ET HANDICAPS :
DEUX SUJETS, DEUX TABOUS 

Le “monde des valides” est perçu comme une norme aux yeux de la société et un idéal à atteindre aux yeux de la personne en situation de handicap.  

En effet, l'étude  "Santé sexuelle et égalité" révèle que les femmes en situation de handicap sont absentes des médias, et 54 % des répondantes de l’étude déclarent qu’elles ne disposent d’aucun modèle de référence positif



LE HANDICAP
NE FAIT PAS LA NORME

Saviez-vous que la famille et l’entourage ont tendance à infantiliser la personne en situation de handicap, quel que soit son handicap, et à le percevoir comme asexué ? Quant aux professionnel·le·s, plus conscient·e·s de la sexualité, elles et ils ont tendance à la traiter avec un prisme médical comme le soulignent Alain Giami, Chantal Humbert et Dominique Laval dans leur étude "L’ange et la bête : Représentations de la sexualité des handicapés mentaux chez les parents et les éducateurs". 

C'est ainsi que la dépendance des personnes en situation de handicap se noue à leur identité sexuelle. Comme le dit si bien Laetitia Rebord dans son intervention "La vie sexuelle inattendue d'une étoile de mer" au TEDxAnnecy : "Evidemment, certaines contraintes n'effacent jamais le handicap. Mais c'est tout de même principalement l'environnement et la vision de la société qui le créent".

#EMPOWERMENT

Lorsqu’on a demandé à des personnes en situation de handicap, ce qu’elles font pour une sexualité épanouie, elles nous ont répondu J'ai déconstruit les murs d'incapacité / impossibilité qu'on (la société, mes proches, et moi-même) avait construit tout au long de mon éducation. Le reste s'est fait tout seul”  et “J'ai rencontré une partenaire sans handicap qui ne se pose aucune question sur mes capacités sexuelles”.

QUELS PROBLÈMES ?
QUELLES SOLUTIONS ?

Aux côtés du Dôme de Caen, nous, les Éditions Désclic, souhaitons co- créer le meilleur outil et jeu de société de sensibilisation grâce au parcours "SeduQ inclusion : Santé sexuelle et handicaps". Il est essentiel pour nous que les créateurs de ce jeu soit… vous

En attendant la rencontre participative, "Sous la couette des handicaps", le 14 avril prochain au Dôme, nous vous invitons à participer à l'un de nos questionnaires :

  • Vous êtes un·e professionnel·le ou une personne en situation de handicap ?
    Cliquez ici
  • Vous n'avez pas de connaissance particulière des handicaps ?
    Cliquez ici

Pour nous, les experts c’est vous ! On vous attend nombreuses et nombreux à nos côtés !


Crédits : Editions Déclics (DR).


Annonces, rendez-vous, conférences, restitutions d'ateliers, ... Suivez toute l'actualité du parcours dans notre dossier spécial "Santé sexuelle et handicap".