SIA 2020 : FarmBot Normandie : capteur d'intérêt

Publié par Stéphane Dévé, le 6 mars 2020   330

Xl 024 sia 2020   cran s.d v

- "Comment elles sont belles vos salades"

- "Un robot potager ? mais pour quoi faire ?"

- "ahhh, il arrose ?"

- "C'est un super projet pédagogique"

- "Si j'avais eu çà quand j'étais plus jeune, je n'aurais sûrement pas fait le métier que j'ai aujourd'hui"

- "Pourquoi ils ne font pas çà aussi dans notre Région ?"   


C'est dans le cadre du Pavillon de Normandie et plus précisément dans l'espace "Normandie Innovation" que nous avons présenté le projet pédagogique FarmBot Normandie au sein du Salon International de l'Agriculture à Paris.


Pendant plus d'une semaine, au milieu des saveurs de nos régions, des produits des terroirs enchanteurs, des bars à bière bercés par les mélodies corses ou encore du jeu  "questions pour un champion" présenté sur l'espace de France 3, nous étions un peu comme des ovnis, posés là, sur l'espace innovation avec des objets improbables et méconnus aux noms interrogateurs ... une borne holographique, un aquaponie, des objets biosourcés, une borne de jeu arcade et un FarmBot.  

- "Un quoi ? ..."  


Si d'aucun venait chercher là des produits locaux, goûter aux douceurs de nos campagnes, nous leur présentions des salades de Saint-Gabriel Bréçy, de la mélisse ou encore de la sarriette cultivées en Normandie ... mon tout dans un bac potager surmonté d'une structure complexe, un genre de robot ... le FarmBot ... "le quoi ?"  

Intrigués, nos visiteurs l'inspectaient, l'étudiaient sous toutes les coutures, observaient les légumes et ne pensaient qu'à une seule chose ... "et il arrose ?"  

De là à penser que l'arrosoir était devenu l'ennemi du maraîcher amateur...  

Oui ... parfaitement ... "Il arrose, il sème, il enfouit les mauvaises herbes, il prend des photos, envoie des sms ..."  mais plus encore, c'est un outil pédagogique ...  

Pour Emma et Pauline, les deux étudiantes d'Unilsalle venues nous épauler pendant toute la durée du salon, ce fut le baptême du feu :  

les questions fusent, les avis se partagent, les interrogations se bousculent, les idées sont reçues ... jeunes et moins jeunes, agriculteurs ou étudiants, professionnels de tous métiers, parents, étudiants... chacun se questionne sur l'avenir de l'agriculture, de la robotisation dans l'agriculture, le manger mieux et consommer autrement mais aussi sur les efforts  à faire de manière générale.

Et nous en profitons.  

- "Selon vous, l'agriculture et la robotique sont-ils compatibles ?"  

Sur plus de 180 avis recueillis, hommes, femmes, toutes professions confondues, 68,3% répondent "oui" quand 13,3% se prononcent pour le "non".  

Notre petit sondage se révèle intéressant et nous mènera à des discussions variées sur l'attrait des métiers dans le monde agricole, comment susciter des vocations toutes filières confondues, quels débouchés pour quel secteur...  


Les professionnels n'étaient pas en reste non plus.

Agriculteurs, éleveurs, maraîchers, céréaliers ou producteurs de lait de brebis situés au beau milieu de la Corse... tous se sont arrêtés, intrigués par notre robot et nos légumes.  

Au sortir de nos discussions, tous trouvaient-là, l'idée "géniale" pour acculturer les jeunes et les maintenir ou les orienter dans les secteurs de l'agriculture.  

Le berger corse, quant à lui, était désespéré : - "j'ai du mal à trouver des jeunes dans mon métier et surtout à les faire monter là où je suis   ;  si au moins j'avais une machine comme çà, peut-être seraient-ils intéressés par mon métier ...-  

C'est une réalité.

Comment rendre les métiers de l'agriculture attrayants ? Quelle part donner aux sciences du numérique afin de provoquer de l'attrait auprès des apprenants ? Quelle image communiquer, quelle pédagogie utiliser ? Comment faire découvrir les spécialités des filières ? Comment y maintenir les futurs professionnels ?  

Autant de questions auxquelles nous n'apporterons pas de réponses immédiates mais qui nous confortent dans l'idée que ce robot potager et l'approche des apprentissages qui en est réalisée par les acteurs normands de notre communauté, est une véritable source et un encouragement à continuer à dispenser autrement, des savoirs, des connaissances, à parcourir des explorations, des expérimentations et cela, quelque soit la discipline par laquelle il est abordé.


Les agriculteurs au fait de la technologie.  

Si le grand public émet quelques réserves sur "l'agriculture connectée", les intéressés, eux, voient dans la robotisation, dans l'usage du numérique une réelle source de confort et d'amélioration dans l'efficacité de leurs tâches.  

C'est vrai, lorsque nous posions la question de savoir si les consommateurs rencontrés avaient un membre de leur famille dans le secteur agricole ou même s'ils avaient déjà visité une exploitation agricole, une ferme laitière... la majorité répondait "non".

Dans les discussions, ces mêmes personnes reconnaissaient que leur avis était fondé non pas sur une connaissance approfondie du terrain, mais sur des "impressions", "des ressentis", des "on m'a dit que".

Nous les invitions alors à découvrir le réseau "Bienvenue à la Ferme", à aller à la rencontre de celles et ceux qui nous nourrissent et qui sont souvent bien loin de l'image qui en est diffusée.  

Et le FarmBot dans tout cela ?  

Justement, le projet pédagogique développé autour du FarmBot en Normandie entre aussi dans ce cadre précis. Si sa finalité est qu'il produise de manière  autonome des légumes, il y a - pour qui s'y intéresse - une pluridisciplinarité intéressante ... entre robotique, programmation informatique, assemblage, électricité, électronique, et bien d'autres champs à exploiter comme l'idée de le rendre totalement autonome en ressources naturelles ou encore en énergie.

Si la finalité est de consommer ses légumes, le FarmBot, tel qu'il est utilisé par nos partenaires en Normandie, est un véritable outil au développement des savoirs, tant technologiques que numériques ou encore, des connaissances liées au monde de l'agriculture, de la bio-diversité, des plantes, des animaux ...  

"Mais c'est génial !"


C'est vrai, susciter des vocations, explorer des univers méconnus, développer ses savoirs, apprendre, susciter des vocations... c'est tout simplement génial ...



Romain, élève du lycée le Robillard (Saint-Pierre-en-Auge, Calvados) parle avec enthousiasme de ses activités autour du FarmBot.

FarmBot Normandie est un projet pédagogique soutenu par l'Europe (FEDER), porté par la Chambre régionale d'agriculture de Normandie et le Dôme.

Retrouvez tout le dossier FarmBot Normandie ici.

Contact : Carla Delépée - Stéphane Dévé Chambre régionale d'agriculture de Normandie

prenom.nom@normandie.chambagri.fr