Une usine d'hydrogène vert en 2023 en Normandie

Publié par Pauline Ducoulombier, le 26 avril 2019   160

Xl artcile h2v

A l’occasion du Mercredi de l’hydrogène du 27 mars, Aude Humbert, Cheffe de projet pour la société H2V Industry, spécialiste de la production d’hydrogène à base d’énergie renouvelable, est venue présenter le programme “Hydrogène vert” en cours de développement à Port-Jérôme-sur-Seine (Seine-Maritime) à l’invitation des participants.

COMMENT
PRODUIT-ON L'HYDROGÈNE VERT ?

Il existe plusieurs méthodes. La principale est le vaporeformage. Elle consiste à “casser” des molécules d’hydrocarbure, essentiellement du méthane, pour récupérer l’hydrogène. Cette méthode émet du Dioxyde de carbone (CO2) car le méthane est constitué d’hydrogène et de carbone.

©H2V Industry

Une seconde méthode est l’électrolyse de l’eau. C’est celle qui est développée dans notre usine. Avec de l’eau et de l’électricité, l'oxygène et l'hydrogène sont séparés. La réaction chimique n’émet pas de CO2.

©H2V Industry

C'EST CE
QUE L'ON APPELLE L'HYDROGÈNE VERT ?

Pas exactement. La production par électrolyse de l’eau est de fait plus écologique que la vaporeformage puisqu’elle n’émet pas de CO2 mais ce n’est pas le seul élément à prendre en compte : il faut regarder la chaîne de production dans sa globalité.

Si l’électrolyse est alimentée avec de l’électricité d'origine carbonée (produite par une centrale à charbon, par exemple), il y a toujours production et émission de CO2, notre hydrogène n’est donc pas vert. Par contre, si l'électricité est produite à base d’énergies renouvelables (éolien, solaire, …), il n’y a aucune émission de CO2 dans la chaîne de production : c’est ce qu’on appelle de l’hydrogène vert.

QUEL EST
LE MARCHÉ DE L'HYDROGÈNE ?

Aujourd’hui, l’hydrogène est principalement utilisé dans les industries chimiques et pétrochimiques. Cela représente 60 millions de tonnes dans le monde, 900 000 en France.

QUELS SONT LES OBJECTIFS
DU PROJET D'H2V À PORT-JÉRÔME-SUR-SEINE ?

Aujourd’hui, plus de 90% de l’hydrogène utilisé dans le domaine industriel est produit par vaporeformage. L'objectif de notre projet, et plus largement, d’H2V Industry est d'augmenter la part d'hydrogène vert, c'est-à-dire produite par électrolyse de l'eau, dans la consommation industrielle.

L’usine de Port-Jérôme-sur-Seine comprendra deux unités assurant la production  d’environ 28 000 tonnes d’hydrogène par an. Cet hydrogène vert sera principalement utilisé pour les besoins industriels mais il pourrait également, à terme, avoir d’autres applications : production d’électricité, mobilité, ...

OÙ EST LOCALISÉ
EXACTEMENT LE SITE ?

L’usine sera implantée sur la zone industrielle de Port-Jérôme 2, entre Le Havre et Rouen, à proximité immédiate des éventuels fournisseurs ou clients.

QUEL EST LE CALENDRIER DU PROJET ?

Le projet normand a été lancé en 2017. Les études environnementales et d’ingénierie ont été lancés en 2018. Nous rentrons aujourd’hui dans une phase de concertation avec le public afin de présenter le projet et de collecter les questions. Les dossiers administratifs devraient être déposés d’ici la fin de l’année.

La seconde partie du calendrier dépend d’un certain nombre de facteurs notamment de l’avis de l’autorité environnementale, de l'Administration française, ... Il faudra ensuite compter deux ans pour construire et installer la première unité de production. Les deux unités seront construites en décalage. La production devrait ainsi débuter en 2022, l’usine atteindra sa pleine capacité un an plus tard avec la mise en fonctionnement de la seconde unité.

COMMENT
LA PROJET EST-IL FINANCÉ ? 

Les premières phases ont bénéficié de fonds privés provenant des industriels qui développent le projet. Une fois les autorisations obtenues, les investissements seront beaucoup plus importants, nous pourrons alors essayer de répondre à des appels à projets.

POURQUOI NE PAS
UTILISER LE FINANCEMENT PARTICIPATIF ? 

C’est une option que l’on étudie également mais nous ne connaissons pas encore précisément la somme à réunir. C’est néanmoins une option intéressante car elle peut constituer un indicateur de la compréhension et de l’appréciation du projet par le grand public. 

Annonces, rendez-vous, interviews, restitutions d'ateliers, ... Suivez toute l'actualité du parcours dans notre dossier spécial "TÉTHYS".