FarmBot Normandie : le Collectif La Maison

Publié par Stéphane Dévé, le 30 octobre 2020   73

Xl 13 16sept2020 colllamaison   std v  cran

Caen. « Le Collectif la Maison ».

Rencontre avec Nicolas Broussard, l’un des cinq porteurs du projet.


Cela ne vous aura pas échappé : la presqu’île de Caen est en plein bouleversement architectural mêlant à la fois habitat, héritage industriel et nouveaux édifices tels le Cargö (salle de musiques actuelles), l’ESAM (école des Beaux-Arts), la Médiathèque ou encore, le Dôme qui majestueusement, sied au bord de l’eau.

Dans les réalisations en cours, se glisse la feuille de route d’un collectif – discret - qui propose de développer un espace dédié à la « culture urbaine ».



Quels sont les acteurs du collectif « la Maison » ?

Nous sommes cinq. Cinq personnes venant d’horizon différents avec pour chacun, l’idée de créer un espace coopératif  dédié à la pédagogie, aux loisirs et à la culture urbaine. La Ville de Caen nous soutient dans ce projet et met à notre disposition pour deux années, une friche sur laquelle nous allons bâtir nos actions.

Vous parlez bien de culture « potagère » urbaine ?

Oui, et nous comptons sur le FarmBot pour mener à bien ce projet. Nous voulons créer un jardin potager urbain et initier le public à cette technique. Le FarmBot est intéressant car il rejoint à la fois la technologie digitale et la production de précision. Pour moi qui suis  informaticien, c’est un véritable outil pédagogique : on peut interférer dans sa programmation, découvrir l’open-source. Pour d’autres membres du collectif, l’intérêt se portera plutôt sur la gestion des intrants, des ressources, l’agriculture de précision. Pour d’autres, le point d’orgue sera la robotique et d’autres encore, la dégustation…

Tout cela nous permettra de faire découvrir au public urbain – mais pas seulement - ce qu’il est envisageable de réaliser avec un robot. Nous disposerons aussi d’un aqua-ponie, de wicking-bed et d’autres outils de culture urbaine.

Vous menez deux projets de front sur la presqu’île, non ?

Effectivement, pour nous faire la main, créer une communauté dédiée à l’agriculture en milieu urbain, mais aussi pour nous initier avec notre public au FarmBot, le Dôme nous a confié l’animation d’un atelier dans ses espaces, le premier mercredi du mois avec leur FarmBot. La première phase d’atelier a été lancée en mars et depuis, nous l’avons programmé pour des cultures. Il a semé et désormais, il prend soin des légumes en les arrosant chaque jour entre 9h et 10h. Puis, viendra le temps de la cueillette, de la dégustation et d’autres ateliers car c’est une source inépuisable.

A quoi ça sert un robot dans un potager ?

C’est une bonne question. En fait, nous faisons partie d’une communauté normande. Cette communauté est portée par la Chambre régionale d’agriculture de Normandie et le Dôme.

Si vous sortez de la représentation mentale du robot dans un potager, vous découvrirez des univers et des filières nombreuses et variées qui s’entremêlent. Nous faisons de la médiation par exemple, ou encore, en participant au Turfu Festival, la communauté normande fait travailler des personnes d’horizons différents à la création de nouveaux outils, à la conception d’un FarmBot circulaire ou encore à la réflexion sur le regard que porte la société sur la robotisation de l’agriculture. Ce robot vous permet de découvrir la robotique, de comprendre la programmation, de réaliser de la mécanique, de la menuiserie et tout cela, pour découvrir au final le comportement d’une plante, d’un légume et comprendre ce qu’est la biodiversité. Le plus intéressant encore, c’est de voir des scientifiques, des ingénieurs, des apprentis, des agriculteurs, des lycéens, des retraités tous ensemble à travailler sur un projet commun. Le FarmBot est un véritable outil pour découvrir tranquillement des univers dont nous supposions ne pas pouvoir nous en approcher comme par exemple, l’impression 3D et l’agriculture ou encore la robotique et la menuiserie.

Un jardin, puis deux, puis trois … 

Notre première ferme urbaine pédagogique d’une surface de 500m2 est désormais ouverte à Caen, sur la presqu’île aux côtés de l’association « Tout en vélo ». Nous y installons un FarmBot Genesis XL avec une surface de 18m2, ce qui nous laisse un peu de place pour expérimenter nombre de cultures et permettre à chacun de réaliser ses propres expériences.

Nous souhaitons vraiment redonner vie aux potagers urbains et travaillons ainsi sur un autre projet similaire à Fleury sur Orne (14) avec toujours cette volonté de pédagogie autour de la production de proximité et de précision.


Collectif la Maison, 21 rue Gaston Lamy, 14000 Caen.

Chaque premier mercredi du mois, dans les espaces du Dôme, à Caen. Programme sur ledome.fr


FarmBot Normandie est un projet pédagogique soutenu par l'Europe (FEDER), la Région Normandie et porté par la Chambre régionale d'agriculture de Normandie et le Dôme.

Retrouvez tout le dossier FarmBot Normandie ici.

Contact : Céline Collet - Carla Delépée - Stéphane Dévé,  Chambre régionale d'agriculture de Normandie

prenom.nom@normandie.chambagri.fr