Pratiques de chercheur : textiles innovants

Publié par Virginie Klauser, le 28 août 2019   79

Xl textile

Comment explorer de nouvelles pistes dans l'univers du textile ? Comment utiliser les ressources numériques des Fablabs pour aider à la confection d'habit ? Comment encourager les jeunes filles dans l'appropriation du numérique ? Une série d'interrogations qui ont porté six projets accompagnés dans le dispositif "Pratiques de chercheur" piloté par Le Dôme, en partenariat avec la Région Normandie et le Rectorat des académies de Caen et de Rouen.

Ce thème est entré au Dôme lors de la rencontre Grand témoin 2016 avec DataPaulette, un petit groupe pluridisciplinaire, dont la volonté est de créer un espace entièrement dédié à l'expérimentation textile.  Suivie par un atelier à destination des lycéens et lycéennes sur un journée, ces deux événements ont rencontré un franc succès auprès du public présent. Il était donc tout naturel de reproduire ce format en 2019. Sous l'impulsion du Rectorat des académies de Caen et de Rouen et en vue d'un projet de réalisation de tenues sur le thème "En mers normandes" porté par la Région, le 8ème défilé "Mode in Normandie" a été l'occasion pour 5 établissements issus des filière mode de participer au projet textiles innovants du dispositif "Pratiques de chercheur".

RENCONTRES AVEC DES PROFESSIONNELS

Une rencontre sur les nouvelles matières textiles  avec une ingénieure texturgiste, Christine Browaeys (T3Nel) et une designer textile et spécialiste de l'intégration des nouvelles technologies dans le textile, Florence Bost (Sable chaud),  un atelier créatif qui place le numérique au service du textile et des interventions dans les classes avec des médiateurs issus de la dynamique de Fablab, un lieu considéré comme un laboratoire de fabrication tourné vers le numérique où la créativité peut s'exprimer sans limite, autant d'accès possibles aux technologies ont été offerts aux jeunes engagés dans le projet.

Ces divers formats avaient un but principal : donner de l'inspiration à ces élèves en les faisant rêver. L'important était de montrer du spectaculaire, de l'esthétique, de l'inattendu, bref du jamais vu mais aussi de montrer des choses réalisables par leurs propres moyens avec les outils à leur disposition à savoir la découpe vinyle, la découpe laser, la brodeuse numérique, l'imprimante 3D et quelques composants électroniques.

UNE CRÉATIVITÉ QUI A PRIS FORME

Quand des élèves de 1ère Bac Pro « Métiers de la mode » s'emparent des machines à commande numérique du Fablab, ça donne des prototypes qui jouent avec la lumière, la transparence, le relief, le motif, une nouvelle manière de sublimer leur tenue. 

Ainsi, les élèves du lycée professionnel Alexis de Tocqueville de Cherbourg-en-Cotentin (Manche, 50) ont été accompagnés par les animateurs de l'Espace Public Numérique local, à l'aide de la découpe vinyle, de l'imprimante 3D, et de la brodeuse numérique, ils ont imaginé une robe bleu agrémentée d'éléments imprimés en 3D et brodés. Ils ont aussi mis en avant leur esprit d'appartenance à une équipe en floquant des T-shirt avec des flash codes renvoyant sur des liens parlant de leur établissement et de l'événement.  Des vêtements qu'ils ont porté fièrement pendant les préparatifs du défilé !

Avec ces mêmes machines, les élèves du lycée professionnel Flora Tristan de La Ferté-Macé (Orne, 61), ont créé des boutons fonctionnels imaginés pour l'occasion, une broderie d'encre en relief sur un le dos d'une veste pour homme et un flocage de motif corallien sublime contrastant sur le bleu de la robe. Ils se sont rendus au Fablab à proximité de leur établissement, Les Bains Douches Numériques de Flers.

Les élèves du lycée professionnel Victor Lépine de Caen (Calvados, 14), quant à eux, ont utilisé les ressources humaines du Fablab du Dôme et ont intégré des leds dans leur tenue de tulle, non sans avoir découvert qu'une simple pression en métal pouvait devenir un interrupteur. 

Enfin, avec les élèves du lycée professionnel Élisa Lemonnier de Le Petit-Quevilly (Seine Maritime, 76), deux tenues ont été enrichies  à l'aide de la découpe laser et de matériel électronique grâce au soutien du Fablab de Rouen Les Copeaux Numériques : d'un côté des dentelles ajourées et de l'autre de leds programmées sur une robe éventail, bluffant !

Que ce soit du système D avec de simples cuillères en plastique ou des éléments plus travaillés à l'aide de machines à commande numérique, les créations des élèves, au moment du défilé, ont fait leur effet sur le public présent qui a été impressionné par le résultat.

En parallèle de ces projets, le Microlycée de Caen (Calvados, 14) a profité de ce thème, le textile et les outils numériques, pour signifier la motivation de ces jeunes, qui avaient décroché de l'école. Pour ce faire, ils ont travaillé autour d'un flocage de T-shirt, avec comme consigne : représenter les valeurs du microlycée ou leur vision de cette nouvelle chance. Ils ont investi le Fablab du Dôme  et en quelques séances entre novembre et décembre, le projet était abouti.

S'appuyant sur les ressources locales des Fablabs, leurs intervenants et bien sûr leurs enseignants, tous ces projets ont ouvert les élèves sur leur environnement favorisant la réflexion individuelle et collective sur la place des sciences et techniques dans la société, ils ont facilité la recherche, l'imagination et la créativité des élèves et enfin ils ont encouragé la curiosité pour l'utilisation du numérique dans l'univers du textile.

Annonces, rendez-vous, interviews, restitutions d'ateliers, ... Suivez toute l'actualité du parcours dans notre dossier spécial "Pratiques de chercheur".

Crédits : Le Dôme / V. Klauser (2019).