Bilan de la résidence 2020/21 au Dôme des étudiant·e·s de l’IRTS (Institut Régional du Travail Social)

Publié par Arnaud Rioual, le 11 mars 2022   150

Chaque année, Le Dôme accueille plusieurs groupes en résidence. Objectifs, les amener à s’initier aux méthodes et outils proposés par Le Dôme puis mettre en œuvre leur propre démarche d’innovation ou de recherche participative.

Après un passage au Turfu festival, les étudiant·e·s Éduc’Spé de deuxième année à l’IRTS Normandie Caen ont poursuivi leur projet DSL (Développement Local Social) en résidence étudiante au Dôme. Sur le temps de cette résidence, ils ont d’abord assimilé les grandes lignes de la démarche LivingLab, se sont lancés dans l’élaboration de déroulés d’ateliers LivingLab puis les ont animés.

Tout d’abord, une séance grand public pour imaginer des solutions aux problèmes liés aux téléphones des personnes à la rue et durant laquelle trois pistes ont émergées : 

  • un casier recharge, 
  • une couverture recharge sans contact 
  • la mise en place d’un dispositif de récupération de l’énergie humaine dépensée dans les salles de sport qui pourrait être collectée, stockée sous forme électrique et distribuée gratuitement sur un réseau de libre accès.

Le déroulé et les productions de cet atelier ont été documentés et restitués.

Ensuite, une séance avec des travailleurs sociaux pour réexaminer la thématique du premier atelier (téléphones portables - usages et recharge pour les personnes à la rue), rebondir sur les projets proposés par les participants du premier atelier et les affiner en s’appuyant sur l’expérience des travailleurs sociaux participant à l’atelier. A l'issue de ce second atelier, le projet qui fera l’objet du prototypage a été choisi : un moulin à eau entraînant un alternateur produisant un courant continu en 5V accessible librement et gratuitement.

Vous trouverez ici la restitution de cet atelier.

Enfin, les étudiants ont conçu, préparé et animé un atelier fablab pour co-prototyper, sur une journée complète, le moulin à eau générateur d’un courant continu de 5V.

Grand public, étudiants et travailleurs sociaux ont cogité et ont retroussé leurs manches, chacun choisissant de se positionner sur une dimension du projet (conception, production de plans pour les engrenages, travail sur l’alternateur…).

Au final, le prototypage a bien avancé, le moulin tourne et peut s’adapter aux variations du niveau de l’eau du canal, un alternateur a été produit même s’il ne produit pas une tension suffisamment élevée pour recharger un portable (il va falloir augmenter le nombre et la taille des bobines), le module de fixation sur le bord du canal reste à imaginer ainsi que le mécanisme de transmission de la roue à l’alternateur… Ces développements auront lieux plus tard, peut-être avec la nouvelle promotion d’étudiants de l’IRTS, peut-être durant les séances du Club des Prototypes du Dôme (les deuxièmes mercredis du mois) ou celles du Club Énergies Communes (les derniers mercredis du mois).

Vous trouverez ici la restitution de cet atelier.