Fab Lab et étudiant·e·s de l'IRTS au service d'une autonomie en cuisine pour des jeunes en situation de handicap

Publié par Arnaud Rioual, le 4 juillet 2022   74

Durant leur résidence 2021/2022 au Dôme, des étudiant·e·s ETS (Éducateur Technique Spécialisé)  en deuxième année à l'IRTS (Institut Régional du Travail Social) ont pu se former aux outils et méthodes du Dôme pour finalement prototyper avec des jeunes en Institut d’Éducation Motrice, des outils adaptés afin de les aider à devenir autonomes pour cuisiner.

Chaque année, Le Dôme accueille des groupes d’étudiant·e·s en résidence dans le but de les amener à s’initier aux méthodes et outils proposés par Le Dôme puis à mettre en œuvre leur propre démarche d’innovation ou de recherche participative.

Après un passage au Turfu festival, les étudiant·e·s ETS de deuxième année à l’IRTS Normandie Caen ont poursuivi leur projet DSL (Développement Local Social) en résidence étudiante au Dôme. Sur le temps de cette résidence, ils ont d’abord assimilé les grandes lignes de la démarche LivingLab, se sont lancés dans l’élaboration de déroulés d’ateliers puis les ont animés.

La thématique qu’ils ont retenue pour leur projet est celle de l’utilisation d’ustensiles de cuisine par les jeunes résidents de l’Institut d’Education Motrice (IEM) François Xavier FALALA (Hérouville Saint-Clair) avec pour objectif d'aider ces jeunes à devenir autonomes pour certaines tâches en cuisine à leur sortie de l’IEM.
Concernant la partie de leur  travail qui était en lien direct avec le Dôme, elle s’est articulée autour de trois temps forts :

1- Présentation de leur projet et du Dôme auprès des jeunes de l’IEM, avec visite du fablab et petites créations ludiques sur les machines à commande numérique.

Gravure et découpe laser de petits objets réalisés par des jeunes de l'IEM (Le Dôme, 24 février 2022)

2-  Un premier atelier de co-conception des outils qu’ils souhaitaient développer : un manche adapté pour économe et un tutoriel vidéo pour s’en servir.

L’atelier s’est déroulé en mode LivingLab avec une participation active des jeunes de l’IEM présents et de leur accompagnatrice. 

Atelier LivingLab animé par les étudiant·e·s (Le Dôme, 25/03/22)

Après une activité brise-glace et une contextualisation du projet, les étudiants ont pu passer en phase d'inspiration avant de lancer un remue-méninges visant à recueillir toutes les idées, dans tous les sens et sans contrainte de faisabilité.

Lors de la phase de convergence est ressortie une idée précise du type d’économes sur lequel il fallait travailler ainsi que les grandes lignes du contenu et de la forme que devrait revêtir le tutoriel vidéo.

3- un second atelier, cette fois-ci tourné vers le co-prototypage du manche adapté. La première étape fût de modeler puis de cuire plusieurs protos de manche en pâte à sel.

Trois des six modelages en pâte à sel réalisés lors de l'atelier co-prototypage (Le Dôme, 29/04/22)

La seconde étape consista à se lancer dans la modélisation 3D d’un manche universel droitier / gaucher.

Puis ont suivi les tests sur l’encodage d’une puce NFC et le choix du manche en pâte à sel qui sera scanné en 3D.

Au final, le prototypage a bien avancé, plusieurs prototypes de manches adaptés ont été réalisés, le Scan 3D de la pâte à sel fonctionne à merveille, la technique pour insérer une puce NFC dans du silicone fonctionne aussi, la puce reste accessible aussi bien pour la lecture que pour l’écriture, mais, après tests en cuisine avec les jeunes de l'IEM, le silicone s'avère trop glissant dès qu'un peu de jus de fruit (ou de légume) s'invite à sa surface.

Scan 3D du modelage en pâte à sel retenu (le Dôme, 30/04/22)

La vidéo tournée sur le site de l’IEM puis montée par les étudiants a été mise en ligne et est accessible directement via la puce NFC. Cependant, cette vidéo n'est qu'un premier jet, les étudiants espèrent que leurs successeurs sur le projet (les futurs ETS 2 de l'année prochaine) auront le temps de la compléter.

Les pistes pour la poursuite du projet, si la promo de l’année prochaine souhaite continuer sur ce projet, pourraient être les suivantes :

- trouver un matériau de modelage plus rapide à mettre en œuvre que la pâte à sel (temps de séchage et de cuisson trop long)

- trouver une alternative au silicone pour encapsuler la puce.

- tester différentes formes pour la cavité du manche adapté destinée à accueillir le manche standard de l’économe afin de pouvoir le retirer plus facilement tout en assurant un bon maintien lors de l’utilisation. Un travail avec un ergothérapeute serait un réel plus.

- développer de nouveaux tutoriels vidéos pour d’autres types d’économes ou pour d’autres ustensiles.

Différents tests avant version finale (Le Dôme, 10/05/22)