FarmBot Normandie : les copeaux numériques

Publié par Stéphane Dévé, le 2 novembre 2020   180

Xl resize copeaux num riques   st. d v  copie

Créé à l’initiative de François Marquetty et de Caroline Degrave, la Scop « les copeaux numériques » est un Tiers-Lieu situé dans un endroit chargé d'histoire à Petit-Quevilly, aux portes de Rouen.

Photo : Caroline et Camille  © St.Dévé/Cran


Manifeste des copeaux numériques :

« Face à une période de surconsommation effrénée et devant ses conséquences écologiques, économiques et sociales, il devient urgent de repenser notre mode de consommation et de faire émerger un nouveau mode d’économie en se recentrant sur la valeur d’usage plutôt que la possession.

Le capitalisme s’est caractérisé par l’instauration d’une rupture entre le savoir et la pratique. Pourtant la créativité du quotidien est un enjeu social majeur, car elle est source à la fois d’épanouissement personnel et de création de lien social.

Dans le même temps, il est difficile d’accéder, en milieu urbain notamment, à des espaces de travail équipés performants (investissements coûteux, problèmes d’espace, nuisances sonores) aussi bien pour les professionnels du bois (freins à la création d’entreprise) que pour les bricoleurs et créatifs occasionnels.

Face à ces constats, nous avons souhaité nous investir dans un projet collaboratif à finalité sociétale, en partageant et en souhaitant transmettre des valeurs liées au savoir-faire et au savoir-être, à l’échange de connaissances, au plaisir de faire ensemble et ainsi de mieux vivre ensemble…

Plus globalement, nous souhaitons contribuer à créer une société plus humaine, une société vivante qui se nourrit de la collaboration entre ses citoyens, où l’intérêt matériel est remplacé par un intérêt relationnel.

Et si ce projet prenait forme grâce à l’émergence d’un tiers-lieu ? »


Manifeste vs White paper

Lorsque nous mettons en parallèle le « manifeste » normand des copeaux numériques avec le « white paper »  de Rory Aronson, le créateur californien du FarmBot , parmi les nombreux points communs relevés,  nous retiendrons  ceux-ci : les relations avec autrui et le partage des ressources et des connaissances.

Les copeaux numériques se sont donc naturellement inscrits dans le mouvement initié par la Chambre régionale d’agriculture de Normandie et le Dôme en intégrant ce robot potager open-source dans le cadre des parcours pédagogiques qu’ils proposent à leur public et notamment le parcours A.F.P « Apprendre, Faire, Partager ».

Si les jardins accueillent déjà des espaces de permaculture, ce robot potager permettra t-il de créer d'autres liens et de conforter les activités réalisées autour du Fablab mais aussi de la menuiserie ?

C'est l'un des enjeux car chaque outil, chaque activité devient ici un prétexte pour en découvrir un.e autre et ainsi permettre un transfert et un partage des savoirs.

Les quelques réticences qu’ont suscité l’annonce du projet à sa présentation entrent pleinement dans les champs de compétences de l’équipe des copeaux numériques mais aussi dans ceux la communauté FarmBot Normandie.

Effectivement, la technologie, la technicité, la robotisation peuvent créer des doutes, susciter des interrogations, et loin de vouloir prodiguer une vérité, cet outil pourra devenir un nouvel outil de médiation, de discussion, d’apprentissage et d’information sur l’agriculture, l’agriculture de précision, l’agriculture en milieu urbain, la gestion des ressource mais aussi, un outil de découverte sur les métiers en constante évolution dans les filières agricoles.

Certains ateliers seront d’ailleurs animés avec un maraîcher qui, outre la découverte de cette technologie dans son métier, saura apporter son expertise. Les gestes seront étudiés, leurs fréquences, leur pénibilité également. Si un robot ne saurait devenir « la » solution propre à chaque situation, il sera tout de même intéressant d’analyser dans quelle juste mesure et dans quelles limites, le consommateur, le jardinier saura et voudra accepter que le robot puisse devenir un relais à un geste humain, à un geste professionnel.


De l’agriculture au Fablab...

Tout open-source qu’il est, avec un lien direct à la terre et aux légumes, il est assuré que certaines étapes se déroulent au cœur du Fablab. Effectivement, une fois débarrassé des tâches d’arrosage et de surveillance des adventices, il y a fort à parier que le public dédié aura comme intention l’amélioration, la création, l’adaptation d’outils à ses propres besoins. Le FarmBot étant un projet open-source, la documentation en ligne est conséquente, mais aussi et surtout, la communauté normande n’est pas en reste de créativité et d’idées. Dans le cadre du dernier Turfu Festival (octobre 2020) au Dôme à Caen, des plans pour la réalisation d’un FarmBot circulaire ont été pensés. De là à ce que le public des copeaux numériques s’en saisisse, il n’y qu’un pas…

... de la menuiserie aux open-badges...

En plus d’un FabLab, d'espaces de coworking, et de réception ... les copeaux numériques détiennent un remarquable atelier dédié au travail du bois. Si les maquettes d’un robot potager circulaire pourraient y être fabriquées, il est certain que le châssis du FarmBot sera réalisé ici avec ces machines numériques. Les notions d’essence de bois, de fibres, de découpe, de traitement biosourcé mais aussi de biodiversité seront bien sûr partagés pour le plus grand bonheur des participants.

Et comme si tout ceci ne suffisait pas, les copeaux numériques font partie intégrante du projet « Badgeons la Normandie ».

Les Open-Badges prennent le relais au sens  de la reconnaissance des « savoirs-faire » et des « savoirs-être » pour valoriser ses parcours, ses expériences et ainsi faciliter son accès et son évolution dans le monde de l’emploi, de la formation et de l’insertion professionnelle.


Robot-cop-eaux...

Vous voulez découvrir l’agriculture en milieu urbain, vous voulez intégrer l’un ou tous les projets initiés autour du robot potager open-source, vous voulez repartir avec des copeaux de bois et des copeaux numériques plein la tête, n’hésitez pas à venir rencontrer et participer aux côtés de cette  équipe dynamique qui n’attends que vous pour au final, déguster au printemps prochain, les légumes cultivés.


Photo : Angie et Camille  © St.Dévé/Cran


Contact : Les copeaux numériques 2, rue Ursin Scheid (entrée sur le site par le 29 rue Victor Hugo) 76140 LE PETIT-QUEVILLY T 02 35 63 35 07


FarmBot Normandie est un projet pédagogique soutenu par l'Europe (FEDER), la Région Normandie et porté par la Chambre régionale d'agriculture de Normandie et le Dôme.

Retrouvez tout le dossier FarmBot Normandie ici.

Contact : Céline Collet - Carla Delépée - Stéphane Dévé,  Chambre régionale d'agriculture de Normandie

prenom.nom@normandie.chambagri.fr