Retour sur... Mercredi de l'hydrogène #4

Publié par Pauline Ducoulombier, le 3 mai 2019   630

Xl visuel article avril

C’était le 4ème mercredi de prototypage dans le cadre du programme TÉTHYS le 24 avril dernier. Chacun de ces rendez-vous donne l’occasion aux participants d’avancer sur leurs prototypes et maquettes, mais aussi d’échanger avec des professionnels sur leurs projets.

LE TEMPS DES EXPERT(E)S

A l’occasion de ce quatrième “Mercredi de l’hydrogène”, c’est Emmanuel Schillewaert, Délégué régional ENGIE pour la Normandie qui est venu à la rencontre des participants pour faire suite aux questions de ces derniers sur le bateau Energy Observer, premier navire propulsé à l’hydrogène et aux énergies renouvelables.

Mis à l’eau il y a deux ans, l’Energy Observer s’est lancé en juillet 2017  dans une grande expédition de 6 ans qui doit le mener dans 50 pays à travers plus de 100 escales. Il est attendu en Normandie pour la Transat Jacques Vabre au Havre en octobre 2019.

Le mois passé nous avions reçu Mathilde Belhache, Chargée de mission “Énergies Renouvelables” à la Région Normandie, et Aude Humbert, Cheffe de projet en charge du développement du programme  “Hydrogène vert” de Port-Jérôme-sur-Seine (Seine-Maritime, 76) pour H2V dont vous pouvez retrouver l’intervention ici !

ZOOM SUR LÉON,
LE PROJET QUI RETIENT L’ATTENTION

Parmi les idées qui prennent vie dans le cadre des “Mercredi de l’hydrogène”, il y a “Léon”, le nettoyeur de canal. Imaginé par les participants du programme TÉTHYS, ce petit bateau télécommandé permettrait de nettoyer l’eau de ses déchets flottants.

Ce projet suscite beaucoup d’intérêt, notamment de la part des organisateurs de l’Aquathon, qui ont organisé deux challenges à Brest et à Paris sur les thèmes de la mer et du canal en avril et mai dernies. Rassemblés pour imaginer et travailler ensemble, les participants, se sont entraînés à penser par le prototype et à les tester sur le terrain aquatique. Le projet “Léon” figurait parmi leurs sources d’inspiration.

© Arnaud Duthilleul

Côté développement, l’équipe projet est actuellement à la recherche des matériaux et des techniques qui permettraient de réaliser le prototype de Léon. Un designer participant aux “Mercredis de l’hydrogène”, Arnaud Duthilleul, a réalisé un premier modèle pour donner une base de travail pour les participants et permettre de présenter le projet, notamment à Grand Largue Composites, société implantée sur la Presqu’île de Caen et spécialisée dans la fabrication de pièces techniques pour le nautisme, l'aéronautique et l'industrie. Nous étudions également la possibilité d’utiliser le système énergétique utilisé pour les vélos à hydrogène de la ville de Saint-Lô et produit par la société Pragma industrie.

Côté programme, Léon devrait fonctionner avec une carte Arduino qui recevra les infos de la télécommande via un récepteur. Une fois ces informations reçues, l’Arduino transmettra à son tour les informations à chaque moteur concerné. La société KNP Labs, nouvelle habitante du Dôme, participera à l’écriture du code en Open-source.

Nous sommes actuellement à la recherche de la manière dont pourrait être réalisée la bande transporteuse (tapis roulant) du robot.

Devant l’ampleur que prend le projet Léon, nous envisageons de faire un workshop (atelier sur plusieurs jours) durant le Turfu Festival (14 au 20 octobre 2019) où les participants seront invités à participer à la construction et l’assemblage du robot.

REJOIGNEZ-NOUS !

Parmi tous ces projets qui prennent vie dans le cadre des “Mercredi de l’hydrogène”, “Léon”, le nettoyeur de canal suscite beaucoup d'intérêt et a besoin de vos nouvelles énergies.

Vous êtes passionné(e) de modélisme nautique ? Vous avez des compétences en mécanique, en électronique et/ou en codage informatique ? Alors, Inscrivez-vous dès aujourd'hui et rejoignez-nous le mercredi 22 mai prochain pour en savoir plus et nous poser toutes vos questions !


Annonces, rendez-vous, interviews, restitutions d'ateliers, ... Suivez toute l'actualité du parcours dans notre dossier spécial "TÉTHYS".