Full fond4

Communauté

Le Dôme

Premiers concepts des prototypes d’usages d’open badges.

Publié par François Millet, le 9 mars 2020   840

Xl capture d e cran 2020 03 09 a  10.40.22

État des lieux à mi parcours du programme FEDER sur les usages des open badges pour commencer à détailler les outils co-conçus avec les publics et partenaires et dont le prototypage devrait commencer dans les prochains mois.


Depuis 2018, un programme sur les usages des open badges soutenu par les Fond Européen FEDER et la Région Normandie réuni le réseaux CANOPE, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat par l’intermédiaire de son Pôle Aten et son CIFAC, la Chambre Régionale  d’Agriculture sous le pilotage du Dôme. Plusieurs dizaine d’ateliers et de rencontres en mode Living Lab ont permis l’acculturation et la co-conception d’outils et d’usages des open badges au service de l’orientation et de la formation avec plusieurs centaines de partenaires et bénéficiaires potentiels. Les premiers prototypes conceptuels seront bientôt finalisés et les outils qui seront prototypés et diffusés au terme du programme commencent dès à présent à se dévoiler. Ces derniers s’appuient sur la matrice open badges déjà largement diffusée et qui accélère la conception et la création d’écosystème d’open badges pour un nombre sans cesse grandissant d’acteurs du badge.

Un outil d’accompagnement à la (co)création de badges

En partant d’un questionnaire s’apparentant à une clef de détermination, un outil permettra de s’approprier la matrice et de produire un visuel adapté et correspondant. il s’agira de saisir l’usage et/ou la posture et/ou ce que l’on souhaite reconnaître parmi des listes pré-établies et évolutives pour se voir proposer une catégorie et classe de badges et son visuel associé à modifier et télécharger.


Une liseuse de badge 

la première demande des usagers est de seulement pouvoir lire ses badge sur son ordinateur ou son smartphone sans avoir aucun compte à créer ou à se loguer sur une plateforme. Le développement de cette liseuse pourrait néanmoins permettre une connexion à un espace de type “peer to peer” pour être connecté aux autre personnes ayant le même badge ou à d’autres badge.

Clef d’accès

Le fait d’être propriétaire du badge permet d’ouvrir des sites ou d’avoir accès à certains espace web ou service. Simple en apparence, cet usage ouvre surtout la voie  à l’usurpation d’identité ou au détournement et reste donc un point de tension dans les prototypes imaginés.


Pathway :

à défaut de trouver un autre nom, le pathway rassemble les usages de “parcours” et consiste à pouvoir rassembler ses badges, ceux des autres, y lire des parcours, accéder aux données partagées et utilisées par les autres utilisateurs. C’est le plus complexe des outils puisqu’il nécessite une interconnexion avec tous les autres et aussi un accès aux données des différentes plateformes ou à minima une démarche active du territoire pour venir le nourrir.


Cartographie avancée

Cet outil s’appuie sur le prototype déjà partagé sur"Open Badge Passport". Mais cette cartographie est autant un outil qu’un agrégateur d’outils : y trouver des ressources, y lire ses badges, les réunir comme dans un pathway, etc. Elle devrait également pouvoir être partagée comme un “plug-in” sur d’autres sites pour y placer ses propres badges et les relier.


Comme on le devine, ces outils pourraient être inter-opérables. Ainsi, l’outil liseuse pourrait également intégrer ou être compatible avec l’outil de création de badge. Ainsi, il serait possible de se créer un badge pour soi ou un tiers  à partir de sa simple liseuse.

Le calendrier de réalisation de ces outils s’étalera jusqu’en juin 2021 avec des phases de prototypage et de mise en test dès la fin 2020. Comme pour les scénarios, les usages et la matrices, ils seront partagés en open source.