Des badges au Dôme : saison 2

Publié par François Millet, le 6 octobre 2019   960

Xl capture d e cran 2019 10 06 a  22.15.47

Dernière mise à jour et partage en Creative-Commons des catégories et classes des badges en vigueur dans l’écosystème de reconnaissance initié avec Le Dôme. 

La reconnaissance avant le référentiel de compétences

C’est à l’occasion du Turfu Festival 2017, que Le Dôme avait proposé sa première collection d’open badges. Découverte quelques mois auparavant, cette petite révolution dans le monde de la reconnaissance ouverte était venue répondre à un certain nombre de questions que se pose Le Dôme : Comment reconnaître les apprentissages et les découvertes des publics ? Comment incarner les postures et les engagements individuels dans des projets collectifs ? Comment valoriser le parcours des participants au fil des ans et leur contribution à des programmes de recherche et d’innovation participatives ?

Trois éditions du Turfu Festival plus tard, les open badges sont proposés sur l’intégralité de la programmation du Dôme qui pilote un programme régional de conception d’usages et services numériques au bénéfice de l’orientation et de la formation basé sur cette technologie. Toutes ces expérimentations ont permis de poser un cadre et une grille de conception de badges. Initialement imaginés avec les membres de Badgeons la Normandie, cette grille est adoptée par un nombre  grandissant d'acteur au delà des frontières régionales.

La particularité de  cette grille est qu’elle s'affranchit de référentiel de compétences.  En revanche, elle  permet à toutes les structures de dialoguer entre elles et d’émettre des badges compatibles et interconnectés, donc potentiellement utilisables et actionnables dans des conditions similaires. Cette grille repose sur 7 catégories différentes de badges, déclinables chacune en 5 classes.

3 catégories de badges de “Savoir et Compétence”

Les catégories des badges de "savoir et compétence" restent des classiques depuis les débuts du Dôme sur les badges.

Badges de savoir :  ces badges témoignent de savoirs théoriques, procéduraux ou thématiques, ils permettent de témoigner de connaissances, de concepts, d’enjeux de science et société, découverts, acquis ou mis en oeuvre lors d’ateliers ou de rencontres. 

Badges de savoir-faire : ils témoignent de connaissances techniques, pratiques, organisationnelles ou méthodologiques, reconnaissent la pratique d’outils, de machines, de logiciels.

Badges de savoir-être : souvent les plus difficiles à formaliser et pourtant véritables enjeux pour les reconnaissances au travers des open badges, ils témoignent d’un comportement, d’un rapport à soi, au monde et à autrui, d'une posture, d’une attention et d’un respect aux règles et au bon fonctionnement d’un groupe.

4 catégories de badges “Engagement et Participation” : 

Les catégories de badges "engagement et participation" peuvent se recouvrir ou être redondantes. Il s'agit avant tout de savoir ce que l'on veut reconnaître et  de déterminer les objectifs du badge avant de faire le choix entre telle ou telle catégorie.

Badges d’expérience et participation : ils témoignent de la participation à un événement ponctuel, à une manifestation, ils constituent également des attestations de présence. Ils se concentrent davantage sur la posture du bénéficiaire et la nature de sa participation.

Badges de projet et programme : ils reconnaissent un engagement et la nature de cet engagement sur un projet, ils constituent un outil pour communiquer et valoriser le projet, ils aident aussi à le structurer entre ses participants, contributeurs, animateurs, bénévoles, … 

Badges de groupe ou communauté : ils reconnaissent la participation et la contribution à un groupe - constitué ou non - de personnes et de structures, ils permettent d’incarner des revendications collectives, de réunir ou déclarer une communauté d'intérêt même en l’absence de structuration de projet.

Badges de parcours individuel : parfois considérés comme la case “divers”, ils permettent surtout aux personnes bénéficiaires de déclarer leur engagement ou une étape dans leur parcours propre, ils sont principalement utilisés dans des dynamiques d’insertion professionnelle ou de parcours d’engagement ou de formation.


5 classes de badges pour chaque catégories :

Chacune de ces catégories de badges peut être déclinée en 5 classes. Pour les catégories de “Savoir et Compétence”, ces classes témoignent d’une évolution qui va de la découverte à la maîtrise d’un sujet.

  • la classe 1 correspond ainsi à une découverte ou d’une déclaration de son intérêt pour un sujet, son désir d’en savoir d’avantage ou de s’y initier.

  • la classe 2 témoigne d’un test, d’une première mise en pratique ou une expérience.

  • la classe 3 témoigne d’une capacité à faire, d’une pratique, d’une capacité à mettre en oeuvre ce que l’on sait ou sait faire.

  • la classe 4 témoigne d’une expertise, d’une capacité à entretenir ou à enrichir ses acquis, à créer dans le domaine concerné.

  • la classe 5 témoigne d’une maîtrise, d’une capacité à transmettre, à former, à être exemplaire.

Pour les catégories “Engagement et Participation” ces classes relèvent de la posture et traduisent une implication plus ou moins grande, une contribution qui va du soutien déclaratif au pilotage de projet. 

  • la classe 1 correspond là aussi à une découverte ou d’une déclaration de son intérêt pour contribuer ou soutenir, une cause, un projet, une communauté;

  • la classe 2 témoigne d’un test, de la participation à une expérience, d’une contribution passive ou d’un soutien moral;

  • la classe 3 témoigne d’une revendication de contribution active, de membre, d’une posture d’intervenant·e;

  • la classe 4 témoigne d’une posture de co-conception, d’animation, de membre actif, d’administration;

  • la classe 5 reconnaît une posture de co-pilotage et d'organisation.

Concernant la catégorie “Parcours”, les classes sont plus "aménageables". Elles permettent surtout de témoigner :

  • de la volonté d’engager un parcours professionnel, de découverte, d’engagement culturel, social ou civique, 
  • puis d’un point de départ, d’un point d’étape 
  • enfin d’un achèvement de son parcours voir de sa capacité ou de sa disponibilité pour tutorer quelqu’un dans son propre parcours.

Anatomie des badges

Le contenu des badges reprend ces dénominations. Ainsi , un badge qui reconnaît la capacité à utiliser et entretenir une imprimante 3D pourra s’intituler “expertise en imprimante 3D” ou bien “je suis expert·e en imprimante 3D” ou encore “savoir-faire faire dans l'entretien d’imprimante 3D” correspond à un badge de catégorie savoir-faire et de classe 4.  

Sur le même principe, la participation à un atelier de co-conception de scénario d'usages sur la transition énergétique et l'hydrogène serait un badge de catégorie “expérience et participation” de classe 4.

L'enrichissement et la contribution à un programme de capteurs open source de la qualité  de l'air permet de revendiquer un badge de catégorie “projet” de classe 3

Enfin, pour une personne suivant une formation, elle pourra revendiquer un badge de participation de classe 2.  Mais des badges de savoir ou savoir-faire de classes 2 et/ou 3 pourront également lui être proposés, chaque objectif pédagogique de la formation (le participant sera capable de... , sera initier à...) se traduisant systématiquement par un badge.

L'approche graphique: 

Ce contenu se retrouve également graphiquement dans la matrice graphique des badges imaginés et créés avec l’agence Casus Belli, partenaire étroite du Dôme sur le volet Living Lab, co-organisatrice du Turfu festival et travaillant sur le desing graphique des open badges au Dôme depuis l'origine.  Ainsi, les catégories "savoir et compétence" aux formes arrondies sont les inverses de couleur des catégories "participation et engagement" aux contours anguleux. Mis à part cette différence, tous les badges fonctionnent de la même façon :

Enfin, en dehors du nom, l’évolution de classe se lit graphiquement à deux reprises : 

  • par des pictogrammes associés à chaque classe 
  • par l'épaisseur de la bordure qui vient progressivement recouvrir un autre bordure plus translucide qui laisse entrevoir l'épaisseur de la classe 5.

Un outil au service du dialogue entre écosystèmes de reconnaissance

Dans cette grille de badges, on ne retrouve pas le logo ni le nom du Dôme, sauf dans les cas exceptionnels ou il est intégré dans le nom des projets ou des communautés (par exemple, le badge de communauté des habitants du Dôme). C'est un choix militant et revendiqué puisque la reconnaissance du badge concerne la personne bénéficiaire et pas la structure émettrice et que nous y voyons un biais de communication ou marketing difficilement compatible avec les valeurs revendiquées à travers les badges. 

De même, les badges de "savoir et compétence" ne portent pas de mention à des projets, des manifestations ou des groupes de travail, puisqu'ils sont censés être transversaux. Ainsi, un doctorant pouvant par exemple avoir des badges en communs avec un jeune en service civique et le badge joue bien se rôle de reconnaissance transversale.

Cette grille de lecture regroupe aujourd’hui tous les cas qui nous sont proposés et que nous avons pu croiser. Il n'existe pas aujourd'hui de propositions de badge que nous n'ayons pu questionner ou repositionner dans cette grille. Elle est partagée avec les membres du programme FEDER piloté par le Dôme. Elle est également utilisée par plusieurs structures de culture scientifique, l'AMCSTI en premier lieu, mais aussi la Ligue de l'Enseignement Normandie qui a décliné sa propre version graphique. 

Enfin, elle sert de trait d'union pour formaliser l'écosystème de reconnaissance entre les FabLab normands mais aussi ceux impliqués dans des programmes inter-régionaux tel que Parcours Digital, parmi lesquels on retrouve les Copeaux Numériques à Rouen, PING à Nantes ou le FunLab à Tours dans le cadre d'un programme Fablab Solidaire sourenu par la fondation Orange. 

C'est pourquoi le Dôme  et Casus Belli mettent aujourd'hui à disposition cette matrice graphique en CC-BY-SA afin d'accélérer et faciliter son appropriation par le pus grand nombre de structures et réseaux.