Full visuel banniere 1500x1250

Communauté

Réflexion.s

Améliorer le bien-être de la seiche

Publié par CNRS Délégation Normandie, le 11 janvier 2021   69

Xl reflexions echosciences 1200x648 manon

Manon Peyrafort est doctorante au laboratoire Éthologie animale et humaine* à l’Université de Caen Normandie. Son sujet de thèse porte sur les émotions et la prise de décision chez la seiche Sepia.  


En 2013, les céphalopodes, dont les seiches, ont pour la première fois été intégrés dans la règlementation européenne sur le bien-être des animaux de laboratoire. Le bien-être est un état mental et physique positif où l’animal est en harmonie avec son environnement. A l’heure actuelle, peu de connaissances sur leur bien-être sont disponibles. Quelques études portent sur les émotions des invertébrés mais celles-ci se concentrent essentiellement sur des émotions négatives telle que la peur ; aucune d’entre elles ne s’est encore intéressée aux émotions positives des céphalopodes.  

Passionnée depuis toujours par les animaux, c’est tout naturellement que Manon s’est tournée vers l’étude de leur comportement afin de les comprendre et de contribuer à l’amélioration du bien-être des espèces, plus particulièrement aquacoles.  

L’objectif de la thèse de Manon est de trouver des indicateurs comportementaux permettant d’identifier rapidement et simplement si une seiche est dans un état de bien-être dans son environnement d’élevage. Ces indicateurs émotionnels de la seiche peuvent correspondre aux expressions faciales de l’humain. Les émotions peuvent aussi être impactées par l’état mental ou l’état émotionnel initial de l’animal et ainsi agir sur leur humeur. Si la seiche est dans un état émotionnel négatif elle sera plutôt d’humeur pessimiste. A l’inverse, si la seiche est dans un état émotionnel positif elle sera plutôt d’humeur optimiste. En faisant faire un choix aux seiches, Manon parvient à identifier l’humeur de ces animaux, et ainsi à observer l’effet des émotions sur leur prise de décision.  

Manon trouve dans l’éthologie un aspect ludique et qui nécessite de l’inventivité. Il y a en effet une partie d’élaboration de dispositifs expérimentaux qui passe par une phase de bricolage avant les expériences : cela va de la création de balises de forme et de couleur variées à la création de labyrinthe. Selon Manon, c’est comme créer un jeu !  

Manon Peyrafort est l'une des ambassadrices du programme "Réflexion.s" imaginé par Normandie université, Le Dôme et le CNRS Normandie. Elle anime le compte Réflexion.s sur Instagram du 11 au 17 janvier 2021.

 

Son parcours en 5 dates

  • 2013-2015 : Diplôme de technicien supérieur de la mer, option Génie Biologique Halieutique et Aquaculture, Institut des Sciences et Techniques de la Mer, Cnam Intechmer (Cherbourg)
  • 2015-2016 : Licence professionnelle Aquaculture et Gestion Durable de son Environnement, Université de La Rochelle
  • 2016-2017 : Master 1 Sciences Biologiques Marines, Institut Universitaire et Européen de la Mer (Brest)
  • 2017-2018 : Master 2 Sciences Halieutiques et Aquacoles, Agrocampus Ouest, Rennes
  • Depuis mai 2019 : Doctorat à l’université de Caen Normandie

 

Crédits photo : Normandie université/A. Bonin (DR).

*Laboratoire ETHOS (Éthologie animale et humaine - CNRS, Université Rennes I, Université Caen Normandie).