Full visuel banniere 1500x1250

Communauté

Réflexion.s

"Comprendre l'Univers autour de moi"

Publié par CNRS Délégation Normandie, le 1 avril 2019   500

Xl echosciences 1200x648 debie

Debarati Chatterjee vient de terminer son post-doctorat au sein du Laboratoire de physique corpusculaire de Caen (LPC). Elle étudie les propriétés extrêmes dans les astres compacts. Elle anime le compte "Réflexion.s" du 1er au 7 avril 2019.

La spécialité de cette jeune chercheuse indienne ? Les astres compacts, ces objets formés à la fin de la vie des étoiles massives [celles pesant plus de 8 fois la masse du Soleil, ndlr]. Alors étudiante en Licence de physique à l’Université de Calcutta, Debarati découvre l’astrophysique théorique au cours d’un stage à l’Institut indien d’astrophysique. Elle apprend un nouveau langage, celui de la programmation. Elle décide alors de poursuivre ses études en astrophysique théorique utilisant les méthodes numériques. 



Son sujet de thèse consiste en l’étude de la matière dense et froide dans les étoiles à neutrons. Pour mieux comprendre la physique, elle modélise la structure interne et externe des objets compacts pour les comparer avec des phénomènes astronomiques observés par les télescopes. A l’issue de sa thèse qu’elle obtient en 2010, elle dresse un constat : les astres compacts montrent des propriétés extrêmes que l’on ne comprend pas avec la connaissance actuelle en physique.    

La recherche fondamentale permet de mieux comprendre l’Univers autour de nous, tout en ouvrant de nouvelles perspectives scientifiques, impossible à imaginer avec les technologies existantes. L’astrophysique théorique est un sujet pluridisciplinaire, vaste et complexe qui va amener Debarati à travailler en réseau où elle partage avec la communauté internationale des données et des calculs de simulation. Elle poursuit ses études à l’Université de Heidelberg en Allemagne où elle effectue un premier post-doctorat via une bourse au sein de la prestigieuse Fondation Alexander Von Humboldt. Pendant son second post-doctorat,  à l’Observatoire de Paris(2013-2015), elle étudie les effets de la relativité générale sur la modélisation. En 2015, elle est recrutée comme jeune chercheuse CNRS au Laboratoire de physique corpusculaire de Caen (CNRS/ENSICAEN/Université Caen Normandie) pour se spécialiser dans la physique nucléaire appliquée à l’astrophysique. Elle développe une nouvelle méthode pour décrire les différentes matières de la gamme de densités dans les étoiles à neutrons. Cette méthode permet de comprendre notamment les transitions de phase et explique de nombreux phénomènes observés.

Debarati Chatterjee est l'une des ambassadrices du programme "Réflexion.s" imaginé par Normandie université, Le Dôme et le CNRS Normandie. Elle anime le compte du 1er au 7 avril 2019. Elle participe également au Festival "Pint of Science" qui se tiendra à Caen du 20 au 22 mai.


Crédits : Normandie université/A. Bonin (DR).


Appel à candidatures, rendez-vous, articles, interviews, ... suivez toute l'actualité du projet en suivant la communauté "Réflexion.s" !