Full visuel banniere 1500x1250

Communauté

Réflexion.s

Allier l’infiniment petit à l’infiniment grand

Publié par CNRS Délégation Normandie, le 22 juillet 2019   210

Xl echosciences 1200x648 valerian

Valérian GIRARD-ALCINDOR est doctorant à l’Institut de Physique Nucléaire d’Orsay et au Grand Accélérateur National d’Ions Lourds, à Caen (CEA-CNRS). Il étudie les noyaux pour comprendre le fonctionnement des étoiles.

Valérian est un jeune chercheur en astrophysique nucléaire, une discipline qui allie l’infiniment grand, l’étude des planètes, des étoiles et des galaxies à l’infiniment petit, l’étude des noyaux des atomes qui composent tout ce qui nous entoure. Il s’intéresse au noyau de fluor 15, un noyau riche en proton. Il en étudie la structure et plus particulièrement son évolution pour comprendre un phénomène astrophysique : le sursaut X.
Valérian s’intéresse à deux étoiles qui interagissent ensemble : une étoile classique qui ressemble au soleil et une étoile à neutrons, une étoile de petite taille (seulement quelques dizaines de kilomètres) caractérisée par une masse supérieure à celle du soleil. Une étoile à neutrons se forme après une supernova, c’est-à-dire après la mort violente d’une étoile. Les noyaux de l’étoile classique vont être attirés par cette étoile à neutrons, s’accumuler autour d’elle, puis à force d’accumulation, la pression va augmenter et cela va déclencher une explosion. Au cours de cette explosion, une émission de rayons X se produit. Elle est détectée sur terre à l’aide de satellites. Ce phénomène s’appelle le sursaut X.



Dans son travail de thèse, Valérian cherche à comprendre une des réactions nucléaires importantes parmi celles qui ont lieu au cours de cette explosion. Pour cela, il étudie expérimentalement cette réaction. Dans ce but, il accélère des noyaux qu’il envoie sur d’autres noyaux. Ils vont interagir ensemble et à l’aide de différents appareils de mesure, il observe ce qu’il s’est passé au moment de la collision.
La physique passionne Valérian depuis le collège. En 5ème, son professeur de physique-chimie lui donne envie de s’intéresser à cette discipline. Sur ses conseils, il effectue son stage de 3ème au laboratoire de Physique Corpusculaire de Caen spécialisé en physique nucléaire. Après son baccalauréat scientifique, il effectue une licence de physique puis un master « Noyaux atomes collisions » à l’Université de Caen Normandie. Valérian a choisi de poursuivre ses études en suivant une thèse expérimentale. Il aime le fait que son travail puisse permettre de mieux comprendre des phénomènes astrophysiques en donnant aux chercheurs des données qui leur permettront d’affiner leurs modèles théoriques.

Valérian GIRARD-ALCINDOR est l'un des ambassadeurs du programme "Réflexion.s" imaginé par Normandie université, Le Dôme et le CNRS Normandie. Il anime le compte Instagram du 22 au 28 juillet 2019.


Crédits : Normandie université/A. Bonin (DR).